Actuellement sur le site : 13 - Nombre de personnes max : 175 le 31-08-2017 22:52:20

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Laifis exclu pour un gros tacle avec Chypre https://www.espn.com.ar/video/clip/_/id/6190751
Date: 14-10-2019 08:45:15 - Post ID : 322182

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Maxime Jacques @maximejacques · 36m Rétabli de sa commotion cérébrale, Selim Amallah a finalement rejoint sa sélection Il a été bizuté en chanson hier soir (photo postée par @carcela_mehdi) et est pressenti pour faire ses débuts internationaux ce mardi ⚽️
Date: 14-10-2019 08:36:48 - Post ID : 322181

Nom : SAXON - 17143 posts a ce jour (109.88.132.7)
Sujet : to all
Post : Salut les Rouches.
Date: 14-10-2019 05:46:35 - Post ID : 322180

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet : andre
Post : Vu de cette façon ;-)
Date: 13-10-2019 20:20:55 - Post ID : 322179

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : To@Stephuy
Post : Tres égoïstement c'est peut être un mal pour un bien Il occupe un poste ou nous n'avons pas 36 Solutions Une blessure serait un petite cata
Date: 13-10-2019 19:51:25 - Post ID : 322178

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Laifis exclu après 28' à Chypres - Russie
Date: 13-10-2019 18:50:14 - Post ID : 322177

Nom : sinus - 384 posts a ce jour (109.88.132.204)
Sujet : Ilfodriver
Post : Je sais que je m'adresse à un public averti (enfin depuis que nos deux chauffeurs de salle ont pris quelques vacances bien méritées), qui sait faire la différence entre un investissement et une dépense ;-) Ceci dit, rayon dépenses (salariales notamment), les mauves avec 70 millions peuvent se permettre plus de largesses que nous avec nos 30.
Date: 13-10-2019 12:32:59 - Post ID : 322175

Nom : Ilfordriver - 87 posts a ce jour (81.242.94.76)
Sujet : Sinus
Post : Tu fais une remarques que un peu simpliste , Zinho c est de l argent «  investi », Chadli il est loué , Trebel ..il joue pas et au loueur il se vendra avec perte financière . Je vois plutôt une gestion beaucoup plus saine chez nous, même si sur le court terme Chadli est t une toute bonne pioche .
Date: 13-10-2019 12:12:25 - Post ID : 322174

Nom : sinus - 384 posts a ce jour (109.88.132.204)
Sujet : Tiens en passant
Post : Le salaire annuel cumulé de trebel et chadli à anderlecht représente +/- la moitié du prix d'achat de Zinho. Comme quoi tout est relatif et aussi illustration que les budgets sont encore fort différents.
Date: 13-10-2019 11:34:51 - Post ID : 322173

Nom : theo_poel - 10559 posts a ce jour (141.134.212.124)
Sujet : Luyndama
Post : Me souviens plus de la valeur du pourcentage négocié pour la revente de luyndama? Ok, je sors...
Date: 13-10-2019 11:28:55 - Post ID : 322172

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Robert
Post : C'est chouette du président. Le fémina réalise un superbe début de saison.
Date: 13-10-2019 10:49:30 - Post ID : 322171

Nom : robert - 2026 posts a ce jour (109.136.216.52)
Sujet : Fémina
Post : ..victoire et qualification pour les 1/4 de finale du Fémina hier en éliminant le RSCA-B sur le score de 0-3.A cette occasion j'ai publié un "tweet" sur mon compte Twitter et le 1er qui a aimé ce tweet...et bien c'est Bruno Venanzi.. (compte officiel)..sympa et cela me fait plaisir.il faut dire que Bruno me suit sur Tweeter
Date: 13-10-2019 10:34:15 - Post ID : 322170

Nom : SAXON - 17143 posts a ce jour (69.90.163.110)
Sujet : to all
Post : Salut les Rouches.
Date: 13-10-2019 05:59:16 - Post ID : 322169

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Galatasaray France @GSSKFRANCE · 48m 🔴 Selon les médias turcs, 2 clubs anglais se disputeraient Christian Luyindama.
Date: 12-10-2019 22:54:59 - Post ID : 322168

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Bernd Storck est le nouvel entraîneur du Cercle de Bruges
Date: 12-10-2019 16:40:23 - Post ID : 322166

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Yannick Carrasco : «J’espère pouvoir partir si quelque chose de concret se présente en hiver»
Date: 12-10-2019 14:43:46 - Post ID : 322165

Nom : zoukmel - 45 posts a ce jour (87.66.124.194)
Sujet : limbombe
Post : pas de chance pour limbombe et ça fait encore un blessé de (très) longue durée sur le flanc.. encore heureux que le standard avait construit un gros noyau mais je commence à avoir des craintes on va sans doute revoir cop au moins sur la feuille de match à moins que mph contraint et forcé pense enfin à dragus faudra penser à mieux cibler lors du prochain mercato d été même si les blessures de dussenne bokadi et limbombe n étaient pas prévues on a quand même méchamment foiré avec oulare et sa si on veux jouer le titre la saison prochaine faudra faire fort
Date: 12-10-2019 12:03:25 - Post ID : 322164

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Jul
Post : Dans ta liste, tu as Limbombé qui a été taclé sauvagement par un trudonnaire, de même pour Bokadi par un joueur de Lommel... Si ce n'est pas de la malchance, ce n'est pas non plus un manque de préparation, de suivi médical ou autre... Là, c'est deux adversaires qui ont blessés nos joueurs...
Date: 12-10-2019 11:55:48 - Post ID : 322163

Nom : Jul - 40 posts a ce jour (80.200.18.193)
Sujet : Blessé
Post : Je ne m'interesse pas trop au autre club,ce qui accentue peut être mon idée,mais j'ai l'impression que il n'y a que chez nous qu'il y a toute la saison 3 a 4 blessés continuellement,est ce également le cas ailleurs ? Je veux bien que c est faute a pas de chance en général, mais on compte déjà oulare qui a un abonnement VIP a l'infirmerie,on a perdu dussene pour la saison et idem pour bokadi,semaine passée c est lestienne qui doit sortir sur blessure et maintenant limbombe,quand est-il de Sa?
Date: 12-10-2019 11:48:19 - Post ID : 322162

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Stephuy
Post : Pas de bol quand même. Croisons les doigts pour que nos internationaux reviennent en forme.
Date: 12-10-2019 10:21:38 - Post ID : 322161

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Le Standard craint pour Limbombe S’il est prévu que l’ancien Brugeois se soumette ce week-end à des examens médicaux qui détermineront la nature exacte de la blessure, les premières impressions sont plutôt pessimistes puisqu’à défaut d’un coup direct, on évoque, en interne, une lésion qui pourrait déboucher, pour l’infortuné Limbombe, sur une indisponibilité de plusieurs semaines. Le verdict définitif est attendu pour dimanche ou lundi au plus tard.
Date: 12-10-2019 09:02:42 - Post ID : 322160

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : « Zinho Vanheusden pourrait jouer à l’Ajax » Passer de Sclessin à la Johan Cruyff ArenA, cela fait quoi ? Les fans à Sclessin sont incroyables mais ce n’est pas mal ici non plus. J’aime sentir les supporters constamment derrière moi. C’est vrai de dire que nous avons gagné des matches grâce à eux. C’est aussi d’application à l’ArenA, ils nous poussent vraiment. Au Standard, ils étaient 25.000, ici ils sont 55.000 : c’est une grosse différence mais j’apprécie de jouer dans ce genre d’ambiance. Dire que vous reviendrez un jour, ce n’est pas dangereux parce que ce n’est pas toujours possible dans une carrière de tenir sa promesse ? Je n’ai pas dit que j’allais revenir maintenant (rires). Peut-être quand j’aurai trente ou trente-cinq ans. Pourquoi pas ? Mais on ne sait jamais ce qui peut se passer dans une carrière. Le football est imprévisible. Mais oui, j’aimerais le faire un jour. Vous avez franchi le pas du Standard vers l’Ajax. Qui d’autre aurait les capacités de le faire chez les Rouches ? Pour le moment, je dirais Zinho Vanheusden. Lui, il pourrait le faire. Il est encore jeune… et je pense à lui justement par rapport à son âge. Il serait en parfaite adéquation avec la philosophie de l’Ajax. À quel point êtes-vous impressionné par la qualité présente dans le noyau de l’Ajax ? Leurs qualités sautent aux yeux. Ce sont des pros en dehors comme sur le terrain. Tu les vois faire des exercices supplémentaires, prendre soin de leur corps. Et tu ne peux le faire qu’au top niveau comme ici. Jouer avec Tadic, Ziyech, Promes est un véritable régal et j’essaye de profiter de chaque moment. Je suis heureux d’être au sein d’un grand club avec une telle histoire, je joue dans un beau stade, je vis dans une belle ville. Je jouis de chaque moment et je suis heureux d’être en bonne santé. Quand vous étiez au Standard, on louait toujours les qualités de l’Académie Robert Louis-Dreyfus. Que pensez-vous de l’Ajax ? C’est compliqué de comparer. Tout le monde sait que l’Ajax a un des meilleurs centres de formation. Je vois passer les jeunes joueurs ici qui arrivent en équipe première à 16, 17 ans et ils sont déjà impressionnants. Ils ont juste besoin d’encore un peu travailler pour être au top. Au Standard, nous n’avions pas autant de joueurs de l’Académie… et c’était compliqué de les intégrer parce que nous restions sur de bonnes saisons. Attention, ce n’est pas simple pour eux ici. Mais la philosophie les aide à recevoir leur chance, l’Ajax est réputé pour cela.
Date: 12-10-2019 09:00:09 - Post ID : 322159

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : « Des débuts difficiles ? J’ai déjà connu ça au Standard » Malgré un temps de jeu actuellement réduit à Amsterdam, Razvan Marin est convaincu d’avoir effectué le bon choix de carrière En tête du championnat et auteur d’un 6/6 en Ligue des champions, l’Ajax continue sur sa lancée de la saison passée. Pour l’instant, Razvan Marin n’est pas encore un acteur majeur et doit faire face au scepticisme de la presse néerlandaise qui voit en lui un transfert « pour faire le nombre » et un obstacle à certaines jeunes pousses. Le Roumain est conscient de ses lacunes, sans pour autant dévier de ses objectifs avec l’Ajax comme ce fut le cas au Standard. Au restaurant du complexe d’entraînement « De Toekomst » (traduction : l’avenir), le… futur se conjugue avec le passé et le présent de l’Ajax Amsterdam. Dans un va-et-vient incessant (alors que les écrans martèlent des conseils diététiques), jeunes pousses, stars du noyau A et anciennes gloires toujours actives au sein des staffs techniques et de la direction se côtoient en totale harmonie. Cet environnement est devenu le quotidien de Razvan Marin, qui ne s’attendait pas à trouver une ancienne idole du Standard du côté d’Amsterdam. « Oui, je connais Simon Tahamata parce que je le vois tous les jours au club… mais je ne savais pas qu’il avait brillé au Standard quand Michel Preud’homme était son équipier », s’étonne le Roumain. « Excusez-moi, je suis encore jeune (sourire). Et je ne savais pas non plus que Simon avait entraîné Mehdi Carcela quand il était encore enfant. » Vous étiez à Sclessin lors du premier match des Rouches en Europa League. Vous n’aviez pas peur de subir un petit coup de blues ? Non, pas du tout. Je bénéficiais d’un jour de congé et je voulais juste aller saluer mes amis de Belgique. Il y a à peine plus de deux heures de route. Comme le match se disputait le soir, j’en ai profité pour y assister. Le Standard a fait un bon match et méritait de gagner. Je connaissais la valeur de cette équipe qui avait éliminé le Steaua au tour précédent. Vous qui étiez un titulaire à part entière au Standard, vous êtes régulièrement sur le banc ces dernières semaines. Comment vivez-vous cette situation ? Je passe par une phase normale. C’est comme cela chaque fois que vous changez de club, de pays, vous avez besoin de temps pour trouver vos marques, connaître tous les joueurs, les gens qui travaillent au sein du club. Vous n’avez qu’une chose à faire : travailler dur et voir où cela va vous conduire. Je donne le meilleur de moi-même pour satisfaire aux exigences du coach. C’est comme cela : je regarde devant moi et, forcément, j’ai l’objectif de jouer un maximum de matches. Depuis votre départ de Roumanie, vous avez changé chaque saison de coach. Après Jankovic et Jeunechamps (16-17), Sa Pinto (17-18), Preud’homme (18-19), c’est désormais Ten Hag. Est-ce simple de s’adapter à chaque autre style de coaching ? Ce n’est pas facile mais c’est le lot de tout footballeur : vous devez vous adapter chaque fois à de nouvelles situations, à un nouveau coach. Quand je regarde en arrière, je me dis que cela m’a bien réussi avec chaque entraîneur. Je suis là pour apprendre sous leur direction et à m’imprégner de leurs méthodes. Michel Preud’homme est un peu comparable à Erik ten Hag, mon coach ici à l’Ajax. Tous les deux veulent jouer un jeu léché et offensif, être maître du ballon et avoir une bonne possession. Cette philosophie me convient parce que j’ai grandi au sein de l’Académie Hagi où on nous inculquait cette mentalité, cette volonté de gagner chaque match. Mais au Standard, le système tactique n’est pas le même que celui de l’Ajax… Bien sûr, c’est différent en fonction de l’entraîneur et de ses conceptions. Mais en conclusion, leur but est le même. Pour moi, tout est une question d’adaptation et de donner la meilleure version de moi-même dans n’importe quel système ou n’importe quelle philosophie de jeu. En soi, Erik ten Hag ne me demande rien de spécial par rapport à Michel Preud’homme. Simplement, chacun a des attentes particulières de la part de ses médians. Au Standard, Michel me laissait plus de libertés pour me projeter vers l’avant. À l’Ajax, je dois respecter les consignes, du moins si je veux jouer (rires). Si tu ne t’adaptes pas et que tu n’en fais qu’à ta tête, c’est impossible d’y parvenir… Dans la presse néerlandaise, les critiques à votre encontre se focalisent sur votre replacement défensif, alors que le prix de votre transfert a aussi suscité des attentes. C’est exagéré ? Non, je suis conscient que je dois améliorer cet aspect de mon jeu. Déjà au Standard, je parlais beaucoup avec Michel Preud’homme pour corriger cela. Je suis toujours en phase de transition et d’essayer d’être meilleur dans ce domaine. Je ne pense pas à l’indemnité de transfert (NDLR : 12,5 millions d’euros). Si l’Ajax a payé autant pour moi, cela signifie que c’est le prix correct. Je reste à l’écart de ces considérations. Je comprends évidemment la réaction des gens quand ils voient une telle somme : ils attendent énormément de toi. Cela n’entame pas ma confiance… Après quelques matches sur le banc, vous avez rejoué un match complet contre Sittard. C’était important pour vous de rester dans le rythme ? Oui, c’était important à mes yeux. À l’entraînement, je suis le type de joueur qui ne ménage pas ses efforts pour recevoir sa chance. J’attendais cette opportunité même si je me doutais qu’elle allait venir parce que nous avons beaucoup de matches au programme ces prochaines semaines. Pour ma confiance, ce match a fait un bien fou. C’est juste dommage de ne pas avoir pu marquer ce but. J’essaye toujours d’aider mon équipe en marquant, en donnant des assists… Parfois, j’y parviens, parfois pas… mais j’ai d’abord des missions à remplir au milieu du jeu. Peut-être est-ce allé un peu trop rapidement pour vous alors que vous avez vite évolué avec le bon onze de base, aussi bien en préparation qu’à l’occasion de la Supercoupe. À l’inverse, quand il y a eu un gros enjeu, vous étiez plus vite sur le banc… Je ne sais pas. Je ne suis pas le genre de gars qui se pose trop de questions au sujet de la pression, ou de ce genre de trucs. Au contraire, les gros matches me donnent de l’énergie, c’est la raison pour laquelle j’ai commencé à jouer au football. Se battre pour gagner des trophées, des titres… C’est sûr, c’est toujours plus délicat au début parce que tout est nouveau pour moi ici. C’est une question de temps, je suis encore au milieu de ce processus. Je sais que tout va se mettre en place, je n’ai pas de doutes à ce sujet. Erik ten Hag me conseille de ne pas paniquer, de continuer à travailler et à donner le maximum. Mes chances vont venir inévitablement. Quelque part, vous vivez un peu une situation comparable à celle du Standard. Vous aviez été précipité dans l’équipe suite au départ de Trebel et vous avez vécu la même situation avec le départ de Lasse Schöne. Au Standard, les six premiers mois, je n’ai pas beaucoup joué : du style deux matches dans l’équipe, puis sur le banc, puis je rejouais. Et si vous vous souvenez, avec Sa Pinto, j’étais aussi sur le banc lors de ses premiers mois à Sclessin. J’ai pris le temps pour m’adapter et me battre. C’est vrai que c’est un peu le même contexte. Votre arrivée a aussi coïncidé avec le départ de Frenkie de Jong… Oui, je comprends que les gens sont tentés par une comparaison… mais nous ne sommes pas le même genre de joueurs. Et j’ai fait cette remarque dès ma première interview après ma signature. Je fais mon boulot et l’entraîneur sait que nous ne sommes pas identiques… et il me l’a dit aussi dès le début, comme il l’avait déclaré dans la presse néerlandaise. L’an passé, l’Ajax avait un duo de Jong-Schöne devant la défense. Tout a changé puisqu’ils sont partis tous les deux. Vous avez commencé avec Blind à vos côtés qui est retourné en défense, le coach a aussi aligné Alvarez et Martinez, Van de Beek peut aussi jouer. En arrivant à l’Ajax, je savais que la lutte allait être féroce à chaque position. C’est un grand club dont l’histoire est connue de tout le monde, je n’ai pas besoin de revenir là-dessus. Quand j’ai signé le contrat, il était évident que je devrais me battre pour avoir ma place. C’est au coach de prendre les décisions. Forcément, quand vous voyez deux défenseurs (Alvarez et Martinez) jouer au milieu du jeu, cela ne vous fait pas mal ? Leur position habituelle est plutôt en défense. Quand le coach les a alignés au milieu du jeu, ils ont réalisé d’excellentes prestations. Quand les résultats suivent, c’est difficile de modifier une formule qui marche. Au début, l’équipe cherchait encore ses marques, on prenait les points mais sans plus. Maintenant il y a l’enchaînement des victoires, le coach suit ses choix mais il tient à garder tout le monde dans un bon rythme. Quitter le Standard et aller à l’Ajax plutôt que de faire le grand saut en Allemagne ou en Italie, était-ce voulu ou avez-vous été inspiré par l’exemple de votre ami Ianis Hagi, parti vite en Italie pour revenir au pays ? Non, parce que j’ai toujours envisagé ma carrière étape par étape. Quitter la Roumanie pour venir au Standard a été le premier pas. Après ce que j’ai vécu à Liège. J’étais préparé pour la suite : un nouveau championnat dans un autre pays. À ce stade de ma carrière, venir à l’Ajax était la plus grande opportunité pour moi et je n’ai pas trop réfléchi. L’Ajax c’est l’Ajax et quand il frappe à votre porte, vous ne pouvez pas refuser. Je restais sur 18 bons mois au Standard : le moment était idéal pour partir et dire au revoir. Quand vous voyez la profondeur du noyau actuel au Standard, cela ne vous laisse pas des regrets de ne pas avoir connu ça la saison passée ? C’est vrai, nous n’avions pas autant de choix que maintenant. C’est une bonne chose pour le coach : il peut faire des choix à chaque match. Certes, tout le monde ne joue pas tous les matches mais les remplaçants ont chaque fois fait de bonnes choses lors de leur montée au jeu : Mpoku, Carcela, Lestienne. C’est plus complexe pour un coach… mais c’est mieux également. Quel a été le secret de Ricardo Sa Pinto et de Michel Preud’homme pour tirer le meilleur de vous ? Ricardo Sa Pinto était agressif, il m’a inspiré par cette mentalité, sa grinta. Michel Preud’homme me parlait chaque semaine de n’importe quel sujet, il m’a apporté beaucoup de confiance, j’étais important pour l’équipe, il savait comment m’aborder et m’amener là où il voulait. Il a été mon meilleur coach au Standard. Quels ont été vos meilleurs matches pour le Standard ? Ouh là, c’est difficile à dire. J’en ai eu quelques-uns. Je me souviens d’un match contre Malines où j’ai donné trois assists, mes deux buts contre Bruges pour mon dernier match à Sclessin. J’ai également de bons souvenirs contre Anderlecht. Le seul regret est de ne pas avoir remporté le titre. Un titre qui est justement l’objectif minimum à Amsterdam… Et d’aller le plus loin possible en Ligue des champions. Les attentes sont énormes pour chacun. Quand j’étais au Standard, on se fixait d’abord comme objectif d’être dans les playoffs où nous avons fini respectivement 2 es et 3 es . Je pense que l’objectif là-bas est d’être champion, maintenant (sourire). Ce sera sans doute une lutte entre le Club Brugeois et le Standard. Ici, on attend de nous qu’on gagne tout, tout d’abord facilement en championnat des Pays-Bas. Là, on va lutter avec le PSV. Notre poule en Ligue des champions ? Chelsea est une grosse équipe et a quand même été battu par Valence à domicile. OK, nous avons gagné à notre tour à Valence : nous avons juste pris une option pour le tour suivant mais ce sera une lutte acharnée jusqu’à la fin de la phase des poules. Le groupe du Standard en Europa League est quasiment aussi difficile que le vôtre ? C’est vrai : c’est un lourd tirage pour le Standard comme c’était déjà le cas la saison passée avec Séville et Krasnodar… avec tout de même un bon parcours à la clé. Je leur souhaite de pouvoir passer au tour suivant. Mais je pense d’abord à moi et à l’Ajax pour des désirs de qualification (sourire). Je suis à l’Ajax, le chapitre Standard est refermé.
Date: 12-10-2019 08:58:40 - Post ID : 322158

Nom : SAXON - 17143 posts a ce jour (109.88.132.7)
Sujet : to all
Post : Salut les Rouches.
Date: 12-10-2019 05:56:51 - Post ID : 322157

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Livelegria
Post : Oui d'après ce que l'on peut penser sur les rares images.
Date: 11-10-2019 18:50:43 - Post ID : 322156

Nom : livelegria - 385 posts a ce jour (81.165.179.16)
Sujet : @André
Post : C'était Cop et Renaud( à droite) en pointe et Avenati en 10 non??
Date: 11-10-2019 18:07:38 - Post ID : 322155

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : Emond
Post : Cela fait plaisir à certains ici. Face à St Trond le 1er but c'est sur un centre d'Emond du flanc droit. Dommage que la video soit si courte (volontaire) l'équipe alignée en 1ère mi-temps aurait été intéressante à voir avec la sélection en attaque et cette multitude de 9 et 9,5
Date: 11-10-2019 17:16:35 - Post ID : 322154

Nom : T1000 - 24 posts a ce jour (194.154.210.142)
Sujet : Article complet l'Avenir
Post : Francfort frappé d’un huis clos par l’UEFA pour accueillir le Standard Sanctionné par l’UEFA pour des débordements survenus en août, Francfort est frappé d’un huis clos partiel pour son prochain match européen. Ce sera contre le Standard. La sanction était dans l’air et elle a été confirmée en appel par l’UEFA cette semaine: l’Eintracht Francfort paie cher les débordements de son équipe et de ses supporters, survenus lors du match retour des barrages pour la Ligue Europa, disputé contre Strasbourg, le 29 août dans un climat détestable, malgré la victoire 3-0 des Allemands et la qualification. Le directeur sportif suspendu La décision prise par l’organe disciplinaire de l’UEFA, le 20 septembre, a été validée en bonne partie en deuxième instance: l’Eintracht doit payer 44 000€ d’amende et subir la fermeture partielle de son stade «lors du prochain match européen à domicile». C’est justement contre le Standard, jeudi 24 octobre, qu’aura lieu le prochain rendez-vous européen à la «Commerzbank Arena». Cette sanction fait suite au jet d’objets sur la pelouse par des spectateurs. Le huis clos touchera une tribune de supporters allemands, annonce l’UEFA, mais l’on ne sait pas encore si ce sera en tout ou en partie. Renseignements pris auprès de l’instance, la zone doit encore être déterminée par l’UEFA et le club, mais ce sera bien contre le Standard, dans deux petites semaines. Le directeur sportif du club, Bruno Hübner, est par ailleurs suspendu pour deux matchs pour insultes envers le corps arbitral lors de ce même match. Enfin, l’attaquant Ante Rebic est lui suspendu pour trois matchs européens, plus un quatrième avec sursis, pour son exclusion et pour des insultes au corps arbitral également. L’attaquant croate est passé en toute fin de mercato à l’AC Milan… et ne sera pas suspendu tout de suite, puisque les Rossoneri ne disputent pas de Coupe d’Europe, cette année. D’autres (plus gros) soucis en vue pour Francfort? Cela ne pourrait être que le début des ennuis pour Francfort, à nouveau épinglé par l’UEFA pour le comportement de ses supporters il y a huit jours à Vitoria Guimaraes, où des fans allemands avaient notamment arraché des sièges, qu’ils avaient ensuite jetés sur les forces de l’ordre et sur des supporters portugais. Ce dossier sera traité le 17 octobre par le comité disciplinaire de l’UEFA et pourrait aboutir à de nouvelles lourdes sanctions. Reste à voir quand elles entreraient en vigueur, s’il y a à nouveau appel. Francfort doit aller au Standard le 7 novembre, puis à Arsenal le 28 novembre.
Date: 11-10-2019 17:00:32 - Post ID : 322153

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : L'UEFA a confirmé que le club allemand serait puni d'un huis clos partiel pour son prochain match européen. contre... le Standard. "L’Eintracht doit payer 44 000€ d’amende et subir la fermeture partielle de son stade lors du prochain match européen à domicile", peut-on lire sur le site de L'Avenir. "Le huis clos touchera une tribune de supporters allemands, annonce l’UEFA, mais l’on ne sait pas encore si ce sera en tout ou en partie. Renseignements pris auprès de l’instance, la zone doit encore être déterminée par l’UEFA et le club, mais ce sera bien contre le Standard, dans deux petites semaines", conclut le journal francophone.
Date: 11-10-2019 16:50:11 - Post ID : 322152

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Sanctionné par l’UEFA pour des débordements survenus en août, Francfort est frappé d’un huis clos partiel pour son prochain match européen. Ce sera contre le Standard.
Date: 11-10-2019 16:43:51 - Post ID : 322151

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : En parlant de Polo ... Mpoku élu homme du match lors du partage 1-1 face à l’Algérie
Date: 11-10-2019 16:40:29 - Post ID : 322150

Nom : Rouche_70 - 12 posts a ce jour (91.178.193.64)
Sujet : Match contre stvv
Post : L'arbitre c'était boucaut, "celui qui n'aime pas le Standard" dixit Polo
Date: 11-10-2019 16:17:58 - Post ID : 322149

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Maxime Jacques @maximejacques · 1h 🚑 Sorti après 30 minutes de jeu (et deux ) lors du match amical entre le Standard et Saint-Trond (3-0), Anthony Limbombe souffre de la cheville suite à un tacle rugueux de Woo Lee (averti sur le coup) La gravité de la blessure ne peut pas encore être estimée
Date: 11-10-2019 15:50:38 - Post ID : 322148

Nom : Grundel - 14540 posts a ce jour (193.191.180.235)
Sujet : Rudi
Post : Tout dépend de la taille de la Rolex offerte ;-)))
Date: 11-10-2019 14:59:58 - Post ID : 322147

Nom : Rudi - 3501 posts a ce jour (85.26.14.26)
Sujet : ???
Post : Tiens, comment ça "marche" pour la désignation d'un arbitre lors d'un match amical du type de celui du jour? C'est le Standard qui organise et trouve "son" arbitre? ... me réjouis de la réponse, tiens.
Date: 11-10-2019 14:12:05 - Post ID : 322146

Nom : colonel - 11077 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet : Stephuy
Post : Les sur ses 2 but, Limbombe est bien aidé par le gardien trudonnaire… :-)
Date: 11-10-2019 13:54:01 - Post ID : 322145

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Il est d’ores et déjà certain que l’Union Européenne de football (UEFA) attribuera entre 5.000 et 12.000 tickets aux supporters belges pour chaque match des Diables Rouges lors de la phase finale de l’Euro-2020 (du 12 juin au 12 juillet). Ils seront mis en vente du 4 au 18 décembre, a communiqué vendredi l’Union royale belge de football (URBSFA). Les Diables Rouges se sont qualifiés les premiers pour l’événement en infligeant une lourde défaite, 9-0, à Saint-Marin, jeudi soir au Stade Roi Baudouin. Cela laisse du temps aux supporters pour préparer leur voyage, même s’il ne savent pas encore où vont se produire Eden Hazard and co. Ce ne sera en effet révélé que lors du tirage au sort à Bucarest le 30 novembre. Les fans belges désireux de se procurer des places ne pourront toutefois acquérir des tickets dans les blocs réservés qu’à la condition d’être membres du Fanclub 1895, et enregistrés sur le site de l’UEFA. Une nouvelle opportunité Les prix varient entre 30 et... 945 euros pour le finale à Wembley, et selon les stades. Il y aura au total 1,5 million de tickets sur le marché, soit 500.000 de plus qu’en France il y a trois ans. Du 4 au 18 décembre s’appliquera le principe du «premier venu, premier servi». Le Fanclub 1895 donnera la priorité aux supporters ayant accumulé le plus de points depuis sa création en 2012. Plus d’informations suivront à ce sujet.
Date: 11-10-2019 13:39:13 - Post ID : 322144

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Le résumé >> https://www.facebook.com/rscl.be/videos/533118144154827/
Date: 11-10-2019 13:27:02 - Post ID : 322143

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Sans ses internationaux (Laifis, Boljevic, Dragus, Vojvoda, Cimirot, Vanheusden, Mpoku, Fai, Carcela et Raskin), le Standard a battu Saint-Trond 3 à 0, vendredi en fin de matinée, lors d’une rencontre de deux fois quarante minutes de jeu disputée à huis clos. Une rencontre qu’Anthony Limbombe, en manque de temps de jeu et de sensations, a marqué de son empreinte en inscrivant rapidement les deux premiers buts liégeois, sur un assist de Renaud Emond puis sur un coup-franc, avant de devoir quitter le terrain à la demi-heure de jeu et d’être remplacé par le jeune Tapsoba. Le jeune attaquant burkinabé prêté cet été au Standard par le club ivoirien de l’ASEC Mimosas allait obliger, en deuxième période, le gardien trudonnaire Herbots à intervenir sur un service en profondeur de Joachim Carcela. Celui-ci allait à nouveau se mettre en évidence à la 50e minute, en décochant une belle frappe lointaine pour faire monter le score à 3-0, avant que Sébastien Pocognoli, aligné dans l’axe de la défense, n’expédie un coup-franc au-dessus de l’objectif et que Tapsoba n’adresse une frappe puissante repoussée par Herbots. Standard : Milinkovic-Savic (41e Gillet), Goreux, Pocognoli (64e Sangare), Lavalée, Miangue, Samake, J. Carcela, Cop, Limbombe (30e Tapsoba), Avenatti (49e M. Balikwisha), Emond (41e Patoulidis). Les buts : 5e Limbombe (1-0), 23e Limbombe (2-0), 50e J. Carcela (3-0)
Date: 11-10-2019 13:25:38 - Post ID : 322142

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : 3-0 Joachim Carcela
Date: 11-10-2019 12:30:51 - Post ID : 322141

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : 2x40 finalement
Date: 11-10-2019 12:04:53 - Post ID : 322140

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : 2x30 minutes 2-0 à la mi-temps (2x Limbombe)
Date: 11-10-2019 11:48:10 - Post ID : 322139

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Manuel Jous @jouzic · 5m Martinez qui ressent « le même feeling avec Verschaeren qu’avec Tielemans à ses débuts »... Rare que le sélectionneur clame publiquement son amour d’un joueur. Je ne serais pas surpris que Verschaeren soit le joker de la sélection pour l’Euro...
Date: 11-10-2019 10:44:34 - Post ID : 322138

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : RSCL-STVV Milinkovic-Savic, Goreux, Lavalée, Pocognoli, Miangue, Samake, J. Carcela, Avenatti, Limbombe, Cop & Emond
Date: 11-10-2019 10:23:16 - Post ID : 322137

Nom : kinakaro1 - 220 posts a ce jour (91.177.171.54)
Sujet : vandersmissen
Post : Salut à tous . C'est juste , mais la première mi-temps , c'était dix mauves + Jean Nicolay . en deuxième , c'est Trappeniers qui est entré . Il y a longtemps que cette famille domine le foot Belge à tous les stades , que ce soit les arbitres les commissions ETC ... Cela semble s'inverser , Bruges prend le relais . Il fut un temps ou Roger Petit avait aussi son mot à dire , tout le monde connaît la suite .
Date: 11-10-2019 10:05:19 - Post ID : 322136

Nom : A.Lupin - 195 posts a ce jour (146.241.40.124)
Sujet : Antwerp
Post : La sélection de 2ème gardien de l'Antwerp en EN me confirme dans tout le mal que je pense de l'influence du mafioso LD dans le football belge; tout ça alors qu'il devrait être en prison. A terme, ce club deviendra notre principale bête noire...
Date: 11-10-2019 10:02:24 - Post ID : 322135

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (213.49.251.216)
Sujet :
Post : Bon, tout ça c'est bien beau mais victoire impérative lors de notre prochain match à domicile contre le Genk de Mazzu dont le papa aurait préféré qu'il aille au RSCA mais qui est quand même soulagé qu'il n'ait pas signé au Standard. Et puis, il faudra, enfin !!!, allez prendre minimum 1 point à Bruges histoire de montrer qu'on reste dans la course.
Date: 11-10-2019 09:50:29 - Post ID : 322134

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (213.49.251.216)
Sujet :
Post : Faut-il rappeler que du temps où le père du golfeur fou fut sélectionneur national, l'équipe a une fois joué avec 11 mauffs...
Date: 11-10-2019 09:48:06 - Post ID : 322133

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (213.49.251.216)
Sujet :
Post : Comme souvent, je suis pleinement en phase avec sinus. Et au petit jeu (la grande comédie humaine, quoi) dont il parle, je pense que le Club de Bruges (et principalement Verhaege) a supplanté (temporairement ?) le RSCA. Quant à Verscharen, désolé mais sa place est en U21 pas chez les seniors où l'on 'a pas besoin de lui.
Date: 11-10-2019 09:46:27 - Post ID : 322132

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : Standard St Trond
Post : A l'académie ce vendredi mais à huit clos.
Date: 11-10-2019 09:34:02 - Post ID : 322131

Nom : LionelB - 191 posts a ce jour (212.68.204.217)
Sujet : André et Grundel
Post : M'énerve le sinus...;-)) Il a encore raison et me rappelle que je dois bosser...!
Date: 11-10-2019 09:25:34 - Post ID : 322130

Nom : sinus - 384 posts a ce jour (109.88.133.180)
Sujet :
Post : Mes amis virtuels, seriez vous naïfs au point de croire que Martinez fait sa sélection seul sans aucune influence extérieure ? Et si un jour le Standard parvient à se replacer solidement dans ces jeux de pouvoir et d'influence, ce seront les autres qui pourront, à raison, se plaindre. Ce même raisonnement est bien sûr aussi d'application en ce qui concerne l'arbitrage. C'est simplement la nature humaine et la réalité des relations humaines, dans le foot, et surtout comme ailleurs.
Date: 11-10-2019 09:18:28 - Post ID : 322129

Nom : LionelB - 191 posts a ce jour (212.68.204.217)
Sujet : Grundel
Post : Je viens seulement de voir ton post. Merci, aussi. André a tout de même raison quant au futur de Verschaeren, il faut le reconnaître. Et puis, s'il jouait au Standard, on n'aurait pas la même analyse... :))
Date: 11-10-2019 09:17:50 - Post ID : 322128

Nom : LionelB - 191 posts a ce jour (212.68.204.217)
Sujet : André
Post : Merci de réagir. Je n'ai rien à redire sur le jeu de ces 2 joueurs d'Anderlecht. C'est vrai, tu as raison. Sorry. J'avais oublié que 2 de nos joueurs auraient pu être repris, aussi. J'espère qu'Arnaud trouvera encore plus de motivation pour qu'ils se rendent compte que c'est lui qui devait...
Date: 11-10-2019 09:09:48 - Post ID : 322127

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Lionel B
Post : Il faut tenir compte de la malchance. Aussi bien Lestienne que Van Heusden auraient été repris. Quant à Verschaeren c'est un super talent, futur très grand et rien à dire pour Chadli il est top aussi en ce moment. Par contre la sélection du 3 ème gardien ….. Un autre aspect, au Standard nous avons bcp d'internationaux mais étrangers.
Date: 11-10-2019 08:59:36 - Post ID : 322126

Nom : Grundel - 14540 posts a ce jour (193.191.180.235)
Sujet : LionelB
Post : Je me suis fait aussi la même réflexion. Sans compter que si Chadli n'a évidemment pas volé sa sélection, Verschaere n'est tout de même pas flamboyant depuis le début de saison...
Date: 11-10-2019 08:57:13 - Post ID : 322125

Nom : LionelB - 191 posts a ce jour (212.68.204.217)
Sujet : Grundel
Post : ils s'en foutent des matches amicaux... Quel Club de la JPL ( et classé 13e) peut se vanter d'avoir 3 internationaux...? (je n'ai rien à redire de leurs prestations d'hier, mais tout de même...) Les clubs belges ne sont plus si terrible au point de vue de l'UEFA... et pourtant un club qui ne joue aucune coupe d'Europe arrive à avoir 3 joueurs en EN... Ça, ça me dégoute
Date: 11-10-2019 08:37:05 - Post ID : 322124

Nom : SAXON - 17143 posts a ce jour (109.88.141.247)
Sujet : to all
Post : Salut les Rouches.
Date: 11-10-2019 05:42:46 - Post ID : 322123

Nom : luicky - 9 posts a ce jour (155.33.137.10)
Sujet : To Orlandi16
Post : J'allais justement dire la même chose.. je ne comprends pas du tout cette décision..
Date: 10-10-2019 22:30:32 - Post ID : 322121

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : De fameuses stats quand même ! 51 buts en équipe nationale pour Lukaku
Date: 10-10-2019 21:39:40 - Post ID : 322120

Nom : Orlandi16 - 3569 posts a ce jour (81.242.42.230)
Sujet : Erratum
Post : humanum est anus horribilis Lire Bodart.
Date: 10-10-2019 21:19:33 - Post ID : 322119

Nom : Orlandi16 - 3569 posts a ce jour (81.242.42.230)
Sujet : Me trompe-je
Post : Un illustre inconnu n'ayant jamais disputé le moindre match en D1 est repris par Martinez comme gardien réserve? Un chouette signal pour Bodard qui en est à son 15 ième match.
Date: 10-10-2019 21:18:59 - Post ID : 322118

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Le parquet de l'Union belge de football va réclamer dans sa plaidoirie le 18 octobre prochain le retrait de deux points et un match à huis clos à l'encontre de Saint-Trond et de Genk suite à l'arrêt de leur match en championnat le 28 septembre dernier. La chambre d'appel de la Commission des litiges se penche en effet sur le dossier le 18 octobre. Les deux clubs risquent également une amende maximale de 5.000 euros. Le procureur général, Kris Wagner, a confié à l'Agence Belga, via le porte-parole de l'Union belge, qu'il allait plaider aussi que le match soit rejoué dans son entièreté, mais devant des tribunes vides. Le derby du Limbourg avait dû être arrêté à la 88e minute alors que le score était de 3-3. A l'heure de jeu, les 22 acteurs avaient regagné une première fois les vestiaires un petit quart d'heure lorsque des supporters de Saint-Trond avaient lancé divers objets vers le gardien de Genk. Le score était alors de 0-3. A la reprise, les Canaris se sont réveillés et sont revenus à 3-3. Ce qui a eu le don de chauffer les esprits des supporters de Genk. L'arbitre Lawrence Visser avait sifflé alors prématurément la fin du match. En théorie, les deux clubs se partagent la responsabilité de l'arrêt définitif de la rencontre. Si cette thèse est suivie par les trois juges le 18 octobre, les deux formations perdront deux points. Un troisième point pourrait aussi leur être enlevé avec sursis, au vu de la gravité des faits. La rencontre pourrait être rejouée donc, depuis la première minute, à huis clos et le plus vite possible. L'affaire dépendra en grande partie de la teneur du rapport de l'arbitre Lawrence Visser et de celui du délégué au match présent, lesquels sont sur le bureau du procureur fédéral Kris Wagner qui a communiqué jeudi ce qu'il va plaider en séance. La chambre d'appel de la Commission des litiges se penchera sur ce dossier le 18 octobre. Un éventuel appel serait examiné par la Cour belge d'arbitrage du sport (CBAS). Belga
Date: 10-10-2019 17:02:36 - Post ID : 322116

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Grundel
Post : Ca fait moins d'effet quand ça va si mal chez eux... ;-)
Date: 10-10-2019 17:02:25 - Post ID : 322115

Nom : Grundel - 14540 posts a ce jour (193.191.180.236)
Sujet :
Post : C'est peu de choses mais ça fait toujours du bien Anderlecht a perdu 1-4 contre Malines en match amical :-)))
Date: 10-10-2019 16:22:01 - Post ID : 322114

Nom : LionelB - 191 posts a ce jour (212.68.204.217)
Sujet : Rodu
Post : Merci pour cette lecture
Date: 10-10-2019 14:54:22 - Post ID : 322113

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Footgate Le jour où le visage du foot belge a basculé Introduction “Si on ne peut plus tricher avec ses amis, ce n’est plus la peine de jouer aux cartes”. Les mots ont été écrits par Marcel Pagnol mais pourraient parfaitement s’appliquer au petit monde fermé du football belge. Douze ans après l’affaire Zheyun Ye, notre pays a une nouvelle fois été confronté à la dure réalité du ballon rond, où les petits arrangements entre amis et les magouilles s’organisent parfois sans aucun scrupule. C’était le 10 octobre 2018 et depuis cette date, plus rien n’est vraiment comment avant. Le Footgate a volé le peu d’insouciance qu’il restait aux fans de foot. Une affaire complexe, aux multiples ramifications. Avec une première enquête qui comprend deux volets, et une deuxième dont on sait encore peu de choses. Plusieurs agents de joueurs sont en première ligne. Mogi Bayat, un homme qu’on ne présente plus. Le “Monsieur transferts” en Belgique, par qui tout transite, et qui aurait manipulé plusieurs transferts pour maximiser ses commissions à l’insu des joueurs et des clubs concernés. Mais aussi un certain Dejan Veljkovic, un agent serbe relativement méconnu et soupçonné d’avoir imaginé des constructions pour s’octroyer des commissions cachées, ainsi que des primes occultes, sur plusieurs transferts. Et c’est justement en fouinant dans les affaires de Veljkovic que l’enquête a pris une tournure inattendue. Les enquêteurs ont ainsi découvert qu’il avait le bras bien plus long qu’ils ne l’imaginaient lorsqu’il a tout tenté pour permettre au FC Malines de se sauver, en s’arrangeant avec des dirigeants de clubs ou en se rapprochant de deux arbitres. La raison est simple: le Serbe possédait plusieurs joueurs de l’équipe dans son portefeuille et avait réussi, au fil des années, à devenir un personnage très important dans la vie du Malinwa. Deux matches ont particulièrement attiré l’oeil des enquêteurs: Antwerp - Eupen et Malines - Waasland-Beveren, sur lesquels pèsent de lourds soupçons de falsification. La justice ne s’est pas encore prononcée sur ces faits. Mais elle a déjà sorti de son chapeau une nouvelle affaire. Une deuxième enquête, indépendante, qui s’intéresse aux transferts d’Aleksandar Mitrovic et Youri Tielemans lorsqu’ils ont quitté Anderlecht. Deux autres figures de notre football ont été citées: Herman Van Holsbeeck (ex-directeur général des Mauves, qui a été inculpé de corruption, blanchiment d'argent et faux) et Christophe Henrotay (agent de joueurs réputé, qui devra attendre son extradition pour savoir s’il est inculpé). Chapitre 1 : Arnaud Lasne, mercredi 10 octobre 2018, 6h. Une équipe cagoulée et lourdement armée de la brigade spéciale s’apprête à pénétrer dans une des immenses demeures qui garnissent cette commune huppée du Brabant wallon. Le propriétaire des lieux n’est pas n’importe qui. Un certain Arnaud Bayat, dit « Mogi », agent le plus influent de Belgique. Et personnage central d’une affaire qui va secouer le football belge. Perquisitionner une telle maison, composée de plus de 50 pièces, constitue un sacré défi pour les enquêteurs, qui doivent préparer un plan minutieux. Il se murmure que Bayat dispose d’une « safe room », une pièce secrète où il aurait le loisir de se réfugier et donc de faire disparaître des documents sensibles. Il faut donc faire vite, pour qu’il n’ait pas le temps de réagir. Tant pis si cela nécessite d’y aller en force, quitte à pointer une arme sur Nathalie, son épouse, devant ses propres enfants… "C’est comme si on était là face à un dossier de terrorisme", s’indignait alors Me Jean-Philippe Mayence, avocat de Bayat, dans La DH. L’assaut donné, Bayat est interpellé à 6h02. La perquisition peut commencer. Les agents ne repartent pas bredouille : 130 boîtes de montres de luxe, 7500 euros en cash, des piles de documents. Il faudra toute une matinée pour mettre la main sur ce pactole. En vérité, c’est un gigantesque coup de pied dans la fourmilière qui a été donné par les enquêteurs ce matin-là. Quarante-quatre perquisitions sont menées à travers tout le pays, et même à l’étranger. Aucun niveau du monde footballistique n’y échappe. Des clubs (Anderlecht, Standard, Bruges, Genk, Gand, Courtrai, Lokeren, …) reçoivent la visite de policiers, des (ex-)dirigeants (Dirk Huyck, Johan Timmermans, Olivier Somers, Thierry Steenmans…), des agents (Dejan Veljkovic, Karim Mejjati, Thomas Troch, …), un entraîneur (Ivan Leko), un joueur (Olivier Myny) et même des arbitres (Bart Vertenten et Sébastien Delferière) et trois journalistes font partie des personnes interrogées. Chapitre 2 : Le collectionneur Personnage clivant par excellence, Mogi Bayat est un homme admiré ou détesté. Sa reconversion en tant qu’agent de joueurs, après avoir officié comme manager général du Sporting Charleroi, est une incontestable réussite. En ayant toujours un coup d’avance sur les autres, il a très vite su se rendre indispensable dans le paysage footballistique belge. Un joueur à recruter? Un autre dont vous voulez vous débarrasser? Un contrat à renégocier? Il suffit de demander à Mogi, à qui on a collé l’étiquette d’homme capable de rendre possible les deals impossibles. L’agent a ses entrées partout, ou presque: à Anderlecht, Gand, Charleroi, Courtrai… Il s’affiche sur toutes les photos de ses transferts et devance même certains clubs en annonçant en primeur la signature d’un de ses poulains dans son nouveau club. Du jamais vu… Ceux qui le côtoient sont unanimes: personne n’est meilleur que lui en Belgique. Même ceux qui ne sont pas fans du personnage finissent par se rendre à l’évidence: mieux vaut l’avoir avec que contre soi. Voilà pour le côté pile. Côté face, Bayat est un homme à la réputation sulfureuse, dont l'ascension fulgurante lui a valu beaucoup de jalousies dans le milieu. D’autant qu’il n’est pas du genre modeste et qu’il manie parfois l’art de la provocation. Des agents voient aussi leurs joueurs leur tourner le dos pour aller toquer à la porte de Mogi afin de faciliter leur transfert. D’autres sont obligés de passer par lui pour faire rentrer un joueur de leur écurie dans un club. Le Franco-Iranien a réussi à créer tout un système dans lequel il s’est rendu indispensable. Forcément, ça en agace plus d’un. A Anderlecht, on dit qu’il possède même son propre bureau au centre d’entraînement de Neerpede, alors qu’il n’occupe officiellement aucun poste au sein du club bruxellois. Après son arrestation, il ne suffira que de quelques heures pour qu'il fasse la Une de tous les journaux. Bayat est rapidement inculpé pour blanchiment et organisation criminelle. Il est soupçonné par le parquet fédéral d’avoir manipulé le transfert de plusieurs joueurs, dans le but de maximiser ses profits, au détriment de l’intérêt des clubs et des joueurs. Avec l’aide de son avocat Laurent Denis - lui aussi inculpé avec les mêmes chefs et, au passage, déjà impliqué dans l’affaire Zheyun Ye -, il aurait en fait réussi à mettre en place un système permettant de cacher ces pratiques aux clubs et aux joueurs avec qui il travaillait. Interrogé, il nie. Tout. Sauf peut-être quelques irrégularités sur la TVA. “Mon client est collectionneur de boîtes de montres de luxe depuis toujours. C’est son droit”, répondra à ce sujet Me Jean-Philippe Mayence, son avocat. Selon ce dernier, toutes les factures de sa comptabilité prouvent qu’il n’a grugé personne. Ce sera à la justice de se prononcer sur ces faits. Mogi Bayat passera au total 47 jours derrière les barreaux avant d’être libéré sous conditions, après avoir payé une caution de 150.000 euros. Meurtri par ces longues journées passées en cellule, l’agent est déterminé à l’idée de revenir plus fort, comme l’assurait son frère Mehdi à sa sortie. “Mogi veut rétablir son honneur le plus vite possible”. En toute discrétion, il reprendra même ses affaires dès le mercato de janvier, en bouclant plusieurs transferts, comme le retour de Kara à Anderlecht. Comme si de rien n’était. Après tout, pourquoi l’empêcher de faire son métier ? Partie 2 L'affaire des matches truqués Chapitre 3 : Le docteur “Tout est en ordre, la cuisine est commandée”, lance Dejan Veljkovic au bout du fil. Nous sommes à cinq jours du dernier match de la saison qui doit opposer Malines à Waasland-Beveren. L’agent serbe est au téléphone avec Thierry Steenmans, directeur financier du club malinois. Un appel étrange, d’autant qu’il sort d’une visite auprès de l’entreprise de cuisine tenue par la femme de Dirk Huyck, le président beverenois. Veljkovic ne le sait pas, mais voilà plusieurs mois qu’il a été placé sur écoute. Malgré ses précautions, les enquêteurs ne sont pas dupes et comprennent qu’il a ficelé un arrangement pour faire gagner Malines, obligé de l’emporter pour se maintenir en Division 1A. Tarif de la magouille: 200.000 euros, comme Huyck le révélera aux enquêteurs. De leur côté, les agents Walter Mortelmans et Thomas Troch sondent leur client Olivier Myny, qui joue à Waasland-Beveren. Ce dernier sous-entend qu’en cas de “bonne” prestation, un contrat attendrait Myny la saison suivante à Malines. “Tu veux que je frappe au-dessus du ballon?”, demande l’attaquant, sous forme de boutade. “Peut-être que tu ne devrais pas fêter ça devant eux pendant le match si tu marques. Et ne te laisse pas tomber dans les dernières minutes”, lui rétorque Troch. Les enquêteurs n’ont pas dû attendre ces révélations pour avoir de sérieux doutes sur Veljkovic, qu’ils suivent à la loupe depuis des mois. Au fil des années, le Serbe est devenu tout-puissant à Malines, bien qu’il n’y occupe aucune fonction officielle. Cela remonte à l’époque de l’arrivée d’Aleksandar Jankovic comme coach, en 2014. Son influence et son crédit n’ont ensuite cessé de grandir Derrière Les Casernes, encore plus depuis qu’il a fait gagner des millions au club après les ventes d’Ivan Obradovic à Anderlecht (2015) et de Milos Kosanovic au Standard (2016). A Malines, on préfère du coup fermer les yeux sur les pratiques parfois limites de l’agent. Ses relations douteuses avec la direction et ses passe-droits vont néanmoins, lentement mais sûrement, faire couler le club. Et il n’y a pas qu’avec les Sang et Or qu’il entretient des relations ambiguës. L'enquête montre que Veljkovic s’est ainsi dangereusement rapproché de Sébastien Delferière et Bart Vertenten, deux des arbitres les plus respectés du championnat belge. A Delferière, avec qui il entre en contact “des centaines de fois” selon les relevés téléphoniques, il parvient à obtenir une belle réduction sur sa future voiture, grâce à ses bons contacts avec un garagiste alostois. Il lui “offre” aussi 10.000 euros en cash pour sponsoriser son école de football et ouvre un compte pour la naissance de son fils avec une provision de 500 euros. Les écoutes montrent que les deux hommes affichent une proximité étonnante, évoquant des sujets de la vie de tous les jours. Mais Veljkovic n’oublie pas de demander à son ami quels sont les matches qu’il doit arbitrer prochainement. On ne sait jamais, ça peut toujours servir… Les contacts seront subitement moins fréquents à partir du mois de février, quand l’arbitre voit sa saison se terminer à cause d’une blessure au ménisque. Avec Vertenten, Veljkovic se montre aussi particulièrement chaleureux. Il invite celui qu’il surnomme “le docteur” - en référence à sa profession de radiologue dans un hôpital bruxellois - autour d’une bonne table avec leur épouse respective. L’enquête montre qu’ils sont en contact avant un Malines - Charleroi durant lequel un penalty très litigieux sera sifflé contre les Carolos. “Si on se croise après le match, il vaut mieux faire comme si nous ne nous connaissions pas”, lui conseille l’agent. “Parfait”, répond l’arbitre. Mais c’est un tumultueux Antwerp - Eupen, arbitré par Bart Vertenten, qui va mettre le feu aux poudres. Chapitre 4 : La remontada Le Bosuil est un stade particulier. Quiconque y a déjà mis les pieds peut en témoigner. Il y règne une ambiance “british” unique en Belgique, avec des supporters parmi les plus passionnés du pays. Même si elle a été modernisée, l’enceinte conserve les traces de sa riche histoire. Lorsque l’équipe d’Eupen s’y rend lors de l’avant-dernière journée du championnat 2017-2018, elle sait qu’elle n’a pas vraiment le droit à l’erreur. Elle livre un duel à distance avec Malines et Mouscron pour assurer sa survie parmi l’élite. En face, le matricule 1 est toujours en course pour accrocher les playoffs 1. Les Anversois sont plus forts sur papier et doivent donc logiquement l’emporter. Ils vont rapidement ouvrir le score grâce à un tir croisé imparable de Faris Haroun. La partie bascule définitivement peu avant la demi-heure de jeu lorsque Valiente accroche Bula. Faute indiscutable. Sans hésiter, Bart Vertenten indique le point de penalty. La protestation des joueurs germanophones ne pèse pas bien lourd face aux rires moqueurs qui s’échappent des tribunes. Et pour cause: tout le stade a bien vu que la faute avait été commise deux mètres en dehors du rectangle. Mais l’arbitre, appuyé par son assistant qui ne le corrigera pas, semble soudainement frappé par de graves problèmes de vue. C’est 2-0 pour l’Antwerp et Eupen ne reviendra plus. Une semaine plus tard vient ce fameux match entre Malines et Waasland-Beveren. Il faut sortir sa calculette pour savoir qui de Malines ou d’Eupen - qui reçoit Mouscron, entre-temps sauvé - se sauvera, en fonction de leur résultat. Au coup d’envoi, la différence de buts plaide en faveur du KaVé (-20 contre -21). A 2-0 pour Malines en deuxième mi-temps, le plan se passe comme prévu par Veljkovic et certains dirigeants. D’autant que les Pandas sont incapables de bousculer Mouscron au Kehrweg, où le marquoir affiche toujours 0-0 à vingt minutes du terme. Eupen doit inscrire trois buts pour se sauver. Impensable. Même face à une équipe mouscronnoise démobilisée qui n’a plus rien à espérer. Et puis vint l’improbable… 70e minute: Yuta Toyokawa ouvre la marque. 73e minute: une frappe de Luis Garcia trompe Werner. L'histoire est en train de basculer. L'équipe de Claude Makelele n’a désormais besoin que d’un seul petit but, à condition que Malines ne marque plus. Complètement esseulé sur corner, Toyokawa plante alors sept minutes plus tard son deuxième but du jour pour faire 3-0, suivi d’un troisième après une erreur monumentale de la défense de Mouscron. Un triplé pour un parfait inconnu qui offre le maintien à Eupen. Malines, qui suit la rencontre à distance, n’a que ses yeux pour pleurer. Et ne tarde pas à s’en prendre à Mouscron après cette “remontada” improbable. “Même si nous l’avions emporté 4-0, Eupen aurait gagné 6-0”, fustige Johan Timmermans, le président malinois. “Toute la Belgique est dégoûtée”, ajoute Dennis Van Wijk, le coach. “Mouscron n’a pas respecté la Pro League”, estime quant à lui l’attaquant Nicolas Verdier. Hendrick Van Crombrugge, alors à Eupen, répond aux Malinois le lendemain dans une interview choc à Sporza. "Il y a des choses qui se sont passées cette semaine autour du club, c'est surréaliste. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais ce sont des choses qui n'ont pas leur place dans le football. (...) Ceux qui ont voulu nous faire du mal doivent aujourd'hui baisser les yeux." On ne le sait pas encore, mais le Diable Rouge sera le premier à ouvertement parler du Footgate. Chapitre 5 : Le repenti Quand il est interrogé par les enquêteurs, Dejan Veljkovic, inculpé de participation à une organisation criminelle, blanchiment et corruption privée, est aux abois. S’il nie dans un premier temps tout ce dont on le soupçonne, même s’il reconnaît des problèmes de comptabilité, l’agent se rend vite compte qu'ils ont “des biscuits”. Il sait que le piège est en train de se refermer sur lui. On lui propose un deal. Il balance tout en échange du statut de repenti, en vigueur depuis le mois de septembre et qui n’a encore jamais été accordé dans notre pays. Un statut qui lui assure une peine moins sévère - il évitera la prison, disons-le clairement - et qui lui permet d’être libéré sous conditions. Or, quand on vient de passer 41 jours derrière les barreaux, il y a de quoi réfléchir. Il lui faudra 96 heures d’audition pour raconter tout ce qu’il sait. Le contenu de ces révélations est encore aujourd'hui méconnu. On sait toutefois qu'il expliquera que l’ancien entraîneur de Bruges, Ivan Leko, dont il gère les intérêts, avait perçu de l’argent sur les transferts de Tomecak, Rits ou Letica, ainsi que pour aligner certains joueurs. Le coach est d’ailleurs inculpé pour blanchiment pour ces faits. Le comble, c'est que toutes les manoeuvres de Dejan Veljkovic avec les dirigeants malinois et beverenois n’auront finalement servi à rien. Malines a bien chuté en Division 1B. La fameuse victoire d’Eupen, aussi improbable soit-elle, n’éveillera jamais les suspicions du parquet fédéral. L’Union Belge ouvrira bien une enquête de son côté, mais le dossier sera classé sans suite. Les carrières de Bart Vertenten et Sébastien Delferrière sont, elles, terminées. Dans la foulée des révélations, les deux arbitres ont été immédiatement suspendus et ne siffleront plus jamais le moindre match professionnel. Pour Malines et Waasland-Beveren, les sanctions sportives ne tomberont… jamais. Ou quasiment. D’abord condamné par le chambre d’appel de la commission des litiges de la fédération à évoluer en D1B, avec douze points de pénalité malgré son titre acquis, Malines obtiendra gain de cause devant la CBAS. Le club pourra bien évoluer parmi l’élite, mais sera privé de Coupe de Belgique - dont il était le tenant du titre - et d’Europa League. Waasland-Beveren sera blanchi, même si Olivier Swolfs (directeur financier) et Dirk Huyck (président) ont été suspendus pour un an pour toutes activités liées au football, de manière effective pour le premier, avec sursis pour le second. Dans sa justification, la CBAS a tout de même reconnu que Malines avait bien falsifié la compétition. Mais elle estimait qu’il n’était pas possible de sanctionner le club alors que la saison où les faits avaient été commis était terminée depuis plus d’un an. Par contre, Johan Timmermans, président et membre du conseil d’administration, et Thierry Steenmans, directeur financier, ont été suspendus dix ans pour toutes activités liées au football. Stefaan Vanroy, le directeur sportif, écopera lui de sept ans. Placé sous surveillance policière, Veljkovic vit aujourd’hui reclu dans une villa, dans un lieu tenu secret. Il est aujourd’hui suspendu pendant dix ans de toutes activités liées au football, en attendant une sanction pénale. Où, grâce à son statut de repenti, il ne risque désormais plus grand chose... Partie 3 L'affaire Henrotay-Van Holsbeeck Chapitre 6 : Monaco Six mois plus tard, il règne une drôle d’atmosphère après les premières révélations sur le Footgate. La tempête médiatique est passée. Mogi Bayat s’affiche parfois tout sourire dans certaines tribunes de Pro League, tandis que la présence de Dejan Veljkovic à un Anderlecht-Bruges fait couler beaucoup d’encre, même si le Serbe essaie de se fondre dans la masse. Au fond, on le sent: il va encore se passer quelque chose. Quoi ? Quand ? Comment ? Et surtout, qui ? Les premières réponses à ces questions tombent le 24 avril 2019, quand des perquisitions sont menées au siège de l’Union belge, ainsi qu’à Neerpede, au centre d’entraînement d’Anderlecht. Juridiquement parlant, c’est un dossier indépendant du premier, mené par un autre juge d’instruction. Il concerne des transactions louches sur deux transferts réalisés par Anderlecht, qui avait envoyé Aleksandar Mitrovic à Newcastle en 2015 (contre 18,5 millions) et Youri Tielemans à Monaco en 2016 (contre 25 millions). Là aussi, des rétrocommissions seraient jugées suspectes. Or, derrière ces deux transferts se cachent deux gros poissons. D’un côté, l’agent Christophe Henrotay, qui sera arrêté le 11 septembre 2019 à Monaco. De l’autre, Herman Van Holsbeeck, à l’époque manager général d’Anderlecht, arrêté le lendemain. Van Holsbeeck n’est pas n’importe qui. En tant que dirigeant du plus grand club de Belgique, il fut l’un des hommes les plus puissants du football belge pendant 15 ans, entre 2003 et 2018. Au fil des années, il est aussi devenu de plus en plus proche de Mogi Bayat, une amitié qu'il a toujours assumée. A la fin de son règne, la plupart des transferts d’Anderlecht étaient d’ailleurs à mettre au crédit de Mogi Bayat. Quand Marc Coucke a racheté le club bruxellois, il n’a jamais caché qu’il avait découvert “des cadavres dans les placards”, pour reprendre ses mots. Il ne lui a fallu que quelques semaines pour virer Van Holsbeeck pour faute grave, ce que ce dernier conteste devant les tribunaux. Inculpé des chefs de corruption privée, blanchiment, faux et usage de faux et association de malfaiteurs, l’ex-manager général des Mauves a été libéré sous conditions après une nuit passée en cellule. On dit qu’il aurait ainsi fait des aveux partiels et qu’il aurait balancé “du lourd”. Quoi? On finira par le savoir...
Date: 10-10-2019 13:46:27 - Post ID : 322112

Nom : azerty - 3929 posts a ce jour (87.66.43.242)
Sujet : sztani
Post : Joli post ! Je te rejoints dans ta tristesse :(
Date: 10-10-2019 12:20:44 - Post ID : 322110

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (193.191.241.17)
Sujet : sztani
Post : Sauf erreur de ma part, le rouge SACHA Daout avait fait un - bref - passage chez nous comme responsable de la communication engagé qu'il l'avait été par le Don, n'est-il pas ?
Date: 10-10-2019 11:36:51 - Post ID : 322109

Nom : Rouche_70 - 12 posts a ce jour (91.177.102.18)
Sujet : Szrany
Post : Eh oui tout ça est édifiant mais on continuera à voir tous ces personnages car les gens finissent par laisser tomber car ils savent qu'ils sont protégés à l'image d'un LD, condamné en France, payant plus d'1 million à la justice belge pour échapper à une condamnation mais vrai boss de l'antwerp et même agent de liaison entre la pro l et l'UB.
Date: 10-10-2019 11:08:36 - Post ID : 322108

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Sztani
Post : Après avoir lu ton petit résumé, j'acquiesce du bonnet quant à ta conclusion : En effet, on l'a bien profond dans les annales avec tous ces magouilleurs... ;-)
Date: 10-10-2019 10:56:01 - Post ID : 322107

Nom : sztani - 2557 posts a ce jour (109.88.253.123)
Sujet : LA UNE SUITE ET FIN
Post : J'oubliais l'EDITO: un examen pour Sylvie GOULARD (la protégée de Macron). Les examinateurs sont priés de faire en sorte qu'elle réussisse son examen de repêchage comme commissaire européenne pour ne pas GIFLER Monsieur MACRON alors qu'avec ses casseroles, elle aurait été éliminée d'office si elle provenait d'un plus petit pays...Nausée assurée.
Date: 10-10-2019 10:39:36 - Post ID : 322106

Nom : sztani - 2557 posts a ce jour (109.88.253.123)
Sujet : DEPRIMANTE PRESSE
Post : Je finis "d'avaler de travers" LE SOIR, mon compagnon du petit déjeuner depuis quarante ans. La Une: "Moreau a déjà signé son départ avec indemnités". Juste à côté "Les communes wallonnes ont mal à leur budget" => Beh oui, fatalement! Je tourne la page. Trois photos, celles du triumvirat qui va "gérer à sa sauce" NETHYS. Je reconnais à gauche celle de celui qui est à l'origine de ma (bonne) décision de tirer ma révérence à 60 plutôt qu'à 65. N'ayant jamais été travailler avec des pieds de plomb, c'eut assurément été le cas si j'étais resté dans le but de thésauriser. Bernard THIRY, le p'tit copain d'Elio, après s'être fait jeter de chez nous pour malversations (entre autres avec Moreau), pressenti pour...redresser RESA (hum) va maintenant laver plus blanc que blanc chez NETHYS. En plus, pauvres étudiants, il arrondissait ses fins de mois en dispensant un cours de "microéconomi" aux HEC. On croit rêver. Tout comme j'ai cru rêver et bien rigolé hier à l'émission du brillant Sacha DAOUT (fatalement, il est rouche dans l'âme) en entendant FORNIERI et surtout l'innommable Muriel TARGNION dire qu'ils étaient des victimes désignées pour assurer l'emploi à Liège, personne d'autre ne voulant y aller... Propos qui ont fait rire et sourire les autres politiques en face. Quel merdier. J'arrive aux Sports, espérant souffler un peu. Jacques LICHTENSTEIN y crache sa VALDA. Cà vaut de l'or. "Quand VAN HOLSBEEK transfère un joueur comme Hawsawi, il sait que c'est un canasson" Il ne convaincra pas et sera donc rapidement prêté, revendu, pour générer une commission avec rétro commission à la clé. Frenay, Pierre François et Zahavi sont également passés à la moulinette. Seul PIF a réagi mollement à ses propos, cela n'empêchera pas sa crédibilité d'être largement entamée puiqu'on sait désormais "qu'il savait". Ce numéro de mon ami daté du 10 octobre est donc vraiment à noter dans les annales.
Date: 10-10-2019 10:34:15 - Post ID : 322105

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Steinyonred
Post : Quand je vois ce qui se passe dans les autres pays qui composent notre planète terre, je ne pense pas que la Belgique soit à montrer particulièrement du doigt. L'herbe n'est certainement pas plus verte ailleurs bien au contraire.
Date: 10-10-2019 09:27:39 - Post ID : 322104

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Steiyonred
Post : "On brûle uniquement les plus visibles..." -> Euh, on les chatouille tu veux dire... ;-)
Date: 10-10-2019 09:08:37 - Post ID : 322103

Nom : steinyonred - 2531 posts a ce jour (193.191.216.77)
Sujet : footballgate
Post : Tout ca pour ca... On est quand meme un beau pays de cocagne. Tueries du brabant affaire cools affaire dutroux affaire ye kblux agusta smap et j'en oublie tellement il y en a... Le système est bien rodé on brule uniquement les pions les plus visibles mais pas ceux qui tirent les ficelles
Date: 10-10-2019 08:47:13 - Post ID : 322102

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : L’instruction semble s’embourber Si la justice sportive a déjà rendu son verdict dans le volet concernant la falsification de la compétition, la justice pénale n’en est encore qu’au stade de l’instruction. Un an après l’énorme vague de 58 perquisitions en Belgique et à l’étranger, l’interrogation de 33 personnes et l’inculpation de 19 personnes (aujourd’hui 23) dans ce qui va rapidement devenir le dossier Footbelgate, l’instruction judiciaire semble s’embourber – même si le parquet fédéral est d’un tout autre avis. Pour rappel, fin novembre 2018, Dejan Veljkovic avait conclu un accord avec le ministère public en vertu duquel, en échange de la livraison d’informations importantes, il n’écoperait que de cinq ans de prison avec sursis et d’une amende de 80.000 euros, elle aussi avec sursis. Cet accord pouvant s’éteindre de plein droit en cas de déclarations non sincères, incomplètes ou fausses. Affaibli tant physiquement que psychologiquement après des dizaines de jours de détention et lâché par tout le milieu, l’agent refusait de payer pour tout le monde. En toute discrétion, dans les locaux de la police fédérale d’Hasselt, l’agent serbe, figure central du dossier, a dit tout ce qu’il savait pendant 96 heures d’audition reparties sur 12 jours. D’après nos informations, il a livré plus de 40 noms du milieu du football aux enquêteurs. Après la sortie de cette nouvelle bombe, le monde du football s’apprêtait à vivre de nouveaux tourments. Mais depuis lors, et même si des dizaines de personnes – dont Georges Leekens (ancien entraîneur fédéral), François De Keersmaecker (ex-président de l’Union belge), ou encore Bart Verhaeghe (le président de Bruges) – ont été interrogées par les enquêteurs et confrontées aux déclarations de Veljkovic, il n’y a pas eu d’autre inculpation dans ce dossier tentaculaire. Dans les prochaines semaines, les enquêteurs doivent encore interroger plusieurs autres acteurs du football. « Ce dossier, c’est un peu comme la saga Star Wars. Parfois, les premiers épisodes arrivent rapidement, et puis il faut attendre un peu pour les suivants », ose une personne proche du dossier. Du côté de la défense, plusieurs avocats se demandent où en est exactement l’instruction. « Actuellement, nous n’avons pas encore accès au dossier. Nous n’en savons pas plus », lancent plusieurs ténors du barreau. D’après plusieurs sources, le parquet fédéral aimerait clôturer le dossier assez rapidement afin de le renvoyer devant la chambre du conseil. Mais l’affaire est colossale. Il faudrait encore entre six à huit mois avant de la boucler l’instruction. Pour accélérer son arrivée devant les tribunaux, une partie du dossier pourrait être scindée. D’un côté, un procès concernant le blanchiment d’argent et les infractions fiscales ; de l’autre, le volet concernant les matchs truqués. Mais ce n’est encore qu’une option. Certains avocats préviennent déjà que des devoirs d’enquête pourraient être demandés. Si c’est le cas, ce dossier va retourner à l’instruction. Et là, c’est reparti pour un tour. L’affaire ne risque donc pas d’arriver devant un tribunal avant de nombreux mois. Sans compter l’encombrement des tribunaux, les inculpés ne devraient pas répondre de leurs actes devant un tribunal avant 2021, au mieux. Pini Zahavi Parallèlement au Footbelgate instruit dans le Limbourg, le juge d’instruction Michel Claise et le magistrat fédéral Julien Moinil ont ouvert un autre dossier voici quelques mois. La cible principale : le puissant agent israélien Pini Zahavi, longtemps considéré comme l’actionnaire-propriétaire de Mouscron et impliqué dans plusieurs transferts, dont certains à Anderlecht. Même si ce dossier a de nombreuses ressemblances avec celui d’Hasselt, il n’a rien à voir avec le Footbelgate. Après les perquisitions à Anderlecht, au siège de l’Union belge et à Mouscron en avril dernier, les enquêteurs ont donné un nouveau coup d’accélérateur voici quelques semaines. De fil en aiguille, l’enquête a mené vers Christophe Henrotay (agent de joueurs) et son entourage, dont Herman Van Holsbeeck. La justice soupçonne certains agents d’avoir versé à l’ancien manager général d’Anderlecht une partie de leur commission perçue lors de transferts anderlechtois entrants et sortants. Plusieurs transferts sont ciblés : celui de Romelu Lukaku à Chelsea, d’Aleksandar Mitrovic à Anderlecht et Newcaslte et, surtout, celui de Tielemans à Monaco. Si les preuves manquent dans le dossier instruit à Hasselt, les enquêteurs auraient réussi à les accumuler dans le second. Début septembre, Christophe Henrotay, son associé Christophe Cheniaux et Herman Van Holsbeeck ont été privés de liberté. Les deux derniers ont été inculpés, tandis que l’agent de plusieurs joueurs des Diables rouges a été libéré après avoir payé une caution de 250.000 euros. Actuellement assigné à résidence à Monaco avant son extradition en Belgique, il ne devrait pas échapper à une inculpation après son passage dans le bureau du juge Claise. D’autres acteurs du football belge devraient être entendus dans ce dossier. Bref, le grand déballage sur les malversations au sein du football belge n’est pas fini. Mais pour les sanctions pénales, il faudra encore patienter de nombreux mois…
Date: 10-10-2019 08:07:51 - Post ID : 322101

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Et maintenant, on fait quoi ? Mais est-ce pour autant que le Footbelgate n’a pas laissé de traces ? « La culture de la bonne gouvernance a été instaurée il y a 20 ans aux États-Unis, a mis 10 ans à arriver en Angleterre et 10 autres années à franchir la Manche. En la manière, les Footballleaks et les révélations de la presse sur le Footbelgate sont une bénédiction pour le sport. Ceux qui critiquent le fait que rien ne bouge assez vite se trompent : si on ne parvient pas à imposer un changement d’habitudes, mieux vaut travailler en profondeur par la conscientisation des acteurs. En y allant par pallier et en resserrant boulon par boulon. Chaque avancée sera une bonne avancée », explique Sébastien Ledure, du bureau d’avocats Cresta. Ça prend du temps Du côté de la Pro League, on réfute l’idée d’un football belge qui ne se remet pas en question. « Pour manger un éléphant, il faut y aller petit bout par petit bout », compare Grosjean. « Cela met du temps mais on y arrive », explique Pierre François qui va pouvoir présenter les réformes prônées par le panel des trois experts. Car, après avoir vu son projet sur l’assainissement du foot retoqué par l’autorité de la concurrence, la nouvelle mouture est prête, a été validée par l’autorité et votée en AG en date du 12 septembre. À l’heure actuelle, le projet n’a été transmis que très confidentiellement à une dizaine de très hauts dirigeants du football belge mais Sudpresse a pu en prendre connaissance, notamment en ce qui concerne les pierres d’achoppement qui l’avaient conduit à être recalé dans un premier temps. Si l’interdiction de la double (voire de la triple) représentation a été évidemment maintenue, certaines restrictions sont passées à la trappe : un agent pourra encore représenter à la fois un coach et un ou plusieurs joueurs dans un même club, le nombre de joueurs représentés par un seul agent dans un même club ne sera pas plafonné, et il n’y aura pas de plafond sur les commissions. À cet égard, les travaux d’étude menés depuis un an et demi par la Commission des Acteurs du football au sein de la Fifa, en matière de commissionnement, risquent d’entrer en collision frontale avec le droit européen qui interdit ce genre de limitations au nom de la libre circulation des services. Cette Commission a jeté les bases d’un projet de plafonnement des commissions entre 3 et 10 % selon les cas. Les tricheurs mieux punis « Que restera-t-il à mettre en place pour que toutes ces règles deviennent effectives ? Une clearing house opérationnelle. Mais cela prend du temps car cela demande une nouvelle architecture informatique. On table sur le mercato d’été de juillet 2020 », explique Pierre François qui revient sur l’échec de la fédération de ne pas avoir su sanctionner davantage Malines. « Même si je comprends que le tricheur doit être sanctionné, il faut savoir que la CBAS a bien suivi le règlement tel qu’il existait. Au risque de choquer, le résultat de la procédure disciplinaire ne me heurte pas. Ce qui heurte, c’est que le règlement permette cela. Nous avons réagi en adaptant les textes. Désormais, un club qui triche comme Malines l’a fait ne pourra plus passer entre les mailles du filet ».
Date: 10-10-2019 08:06:54 - Post ID : 322100

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Le blanchiment, un « délit mineur » C’est le thème récurrent autour duquel s’organise la défense de Mogi Bayat : il a payé le prix fort et ce n’est que du blanchiment d’argent. « Ça me dégoûte comme on banalise le blanchiment d’argent. J’ai même entendu des gens comparer cela à un feu rouge brûlé. Mais comment peut-on dire cela ? Les réseaux que tente de démanteler la justice s’apparentent davantage à des pratiques mafieuses qu’à de la petite délinquance », explique un avocat. « Minimiser le blanchiment ou l’évasion fiscale, c’est une manière de couvrir le monde du foot », ajoute un autre avocat. Une manière aussi de gagner la bataille médiatique, sur le mode : « qui n’a jamais embauché un ouvrier au noir ? ». « Le problème, c’est que le monde du foot était plus intéressé par les matches truqués alors que la justice est beaucoup plus focalisée sur le blanchiment, les faux et usage de faux, les montages financiers frauduleux », ajoute une source proche de l’enquête. Laurent Denis Un an plus tard, rien n’a donc changé. Sauf pour les arbitres. Sébastien Delferière, (qui vient de renoncer à son poste de président du Stade Brainois pour un rôle dans le staff technique de Soignies Sport en P1 hennuyère), et Bart Vertenten ont disparu des pelouses. Quant aux agents, ils en ont pris pour leur grade et doivent apprendre à vivre avec l’étiquette d’escrocs collée dans leur dos. Mais ils continuent à faire la pluie et le beau temps. Même ceux que l’on pourrait croire définitivement hors circuit ressurgissent. L’avocat Laurent Denis, dont c’est la deuxième grosse casserole, dix ans après l’affaire Ye – ce qui lui avait valu une condamnation en 2015 –, n’en a pas fini avec le monde du foot. Démissionnaire de l’ordre des avocats en septembre 2018 juste avant qu’une procédure disciplinaire n’aboutisse à son encontre, il travaille encore en sous-marin, comme conseiller juridique auprès d’un avocat encore en cours du côté du parc Astrid malgré le changement de régime. Certains affirment aujourd’hui que sa chute est davantage due à la perte de son épouse il y a deux ans et à sa vie nocturne qu’à son relationnel étroit avec Mogi Bayat. Déboussolé, l’ancien wonder boy du juridisme sportif en Belgique aurait littéralement sombré au cours des derniers mois avant son inculpation, ce qui l’aurait poussé à nouveau hors des clous.
Date: 10-10-2019 08:06:00 - Post ID : 322099

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Les dirigeants des grands clubs aphones Face à l’amplitude de cette affaire, les dirigeants du football belge n’ont jamais su la posture à adopter. Seuls finalement Marc Coucke, pressée par sa fonction de président de la Pro League qu’il abandonna quelques mois plus tard, et Bruno Venanzi sortirent du bois pour proposer des réformes. Pierre François, CEO de la Pro League, empêtré dans les révélations du Football Leaks, passait autant de temps à se défendre, à imposer sa légitimité qu’à s’immiscer dans le panel des experts nommés pour réfléchir à des réformes. Mais de remise en question sur la façon de fonctionner, il n’y en eut pas. Comme un monde pris au piège qui se serre les coudes pour ne pas abandonner son pouvoir. Bart Verhaeghe, l’homme fort de la Fédération, se tut pendant des mois. Aucune prise de position sur le scandale. Aucun geste fort, non plus, alors que son entraîneur, Ivan Leko, était privé de liberté l’espace d’une nuit. La fameuse présomption d’innocence, encore et toujours, pour se dédouaner d’agir. Cela coûta vraisemblablement le titre au Club de Bruges qui, sur le terrain, connut quelques semaines de flottement au cœur de l’automne. Bonne gouvernance Plus pernicieux encore, ces grands dirigeants se permettaient même de jouer avec les symboles. Quand en janvier, soit trois mois après l’éclatement de l’affaire, Bart Verhaeghe retrouvait la parole, il accordait son premier entretien à un journaliste écarté par son journal pendant un mois le temps d’éclaircir certains manquements déontologiques. Comme deux vieux potes se protégeant l’un l’autre en pleine tempête. « À Bruges, on a procédé à l’engagement d’un Compliance Officer, un garant de la bonne gouvernance. Pas pour faire joli, mais pour avoir un vrai contrôle interne de notre manière de travailler. On innove pour montrer la voie à suivre car le président Verhaeghe et moi sommes convaincus que c’est la seule issue à la mauvaise gouvernance », se défend Vincent Mannaert, directeur général du Club de Bruges. Faut-il le croire ou pas ? Aujourd’hui, même les dirigeants à la pointe du combat, sont rentrés dans le rang. Marc Coucke, pourtant englué dans une crise sportive profonde et à qui on donnait l’occasion inespérée pour lui de redorer son blason en parlant des mesures prises au sein de son club en matière de bonne gouvernance (comme la décision de ne plus traiter avec Mogi Bayat) n’a pas voulu nous parler. « Il ne désire pas communiquer aussi longtemps que le travail judiciaire est en cours. Nous avons en tant que club toutefois décidé de travailler d’une façon transparente et claire par rapport aux agents », nous a répondu le porte-parole du RSCA. Quant à Venanzi, il a décidé depuis le début de la saison, de se placer en retrait, laissant l’espace à Michel Preud’homme et Alexandre Grosjean qui a eu le courage d’affronter le feu nourri de nos questions. Show must go on Cette discrétion des dirigeants laisse planer la suspicion. Ne veulent-ils tout simplement pas être identifiés au Footbelgate ? Ou craignent-ils d’être, dans les prochaines semaines ou mois, interpellés comme témoins ou acteurs par les enquêteurs ? À moins qu’il ne s’agisse d’une volonté de tourner la page et de laisser le show reprendre le dessus… « C’est un système qui continue à fonctionner car tout le monde est pieds et poings liés. Les agents inculpés continueront à travailler avec les clubs tant que ceux-ci n’ont pas été vidés de leurs dirigeants actuels », explique un avocat. Seul, finalement, Anderlecht a jeté l’anathème sur les agents inculpés. Ni Christophe Henrotay, ni Mogi Bayat ne sont les bienvenus à Neerpede. Pourtant, certains reprochent au club bruxellois une politique de façade, cachant une certaine hypocrisie. Car tout le monde n’est pas logé à même enseigne. Alors que Mogi Bayat était banni, le RSCA négociait le transfert de Peter Zulj en janvier dernier avec Evert Maeschalck, lui aussi inculpé. Pointant du doigt cette distorsion, certains l’expliquent par la personnalité de Mogi, stigmatisant pas mal de haines. « Près d’un an plus tard, je me demande toujours pour quelle raison il a fait 42 jours de prison alors qu’à l’heure d’aujourd’hui, on lui reproche des zones d’ombre sur le plan fiscal. Pas plus. Il a été victime de sa grande gueule et de la jalousie », affirme son frère Mehdi Bayat, en sa qualité d’administrateur délégué de Charleroi.
Date: 10-10-2019 08:05:04 - Post ID : 322098

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Malgré le séisme, presque rien n’a changé Le choc provoqué par la vague d’arrestations du 10 octobre 2018 et le déclenchement du Footbelgate n’a pas réussi à insuffler le renouveau attendu en Belgique. Mais fallait-il vraiment attendre un nettoyage de la part d’acteurs qui ont construit et validé un système où les intérêts s’entremêlent toujours ? Nous sommes le 19 août. Comme avant toute rencontre à domicile, le cercle d’affaires de Zulte Waregem, le Young Business Club Essevee, a invité un intervenant, censé parler de son expérience et vécu. Ce jour-là, à quelques heures de la rencontre face à Charleroi, c’est Mogi Bayat qui fait son entrée dans la salle. Il ne fait pas partie des convives mais a été choisi comme conférencier du jour. Devant un auditoire acquis à sa cause, il évoque son métier et les vicissitudes de sa dernière année. « On l’a invité car il est incontournable dans le football belge et qu’il possède des joueurs de notre club dans son portefeuille. Nous pensons qu’il a le droit de raconter son histoire », explique Björn Adins, président du cercle d’affaires, dans le journal néerlandophone, Het Laatste Nieuws. Cette scène résume parfaitement l’état du football belge. Entre déni et volonté de continuer à fonctionner de la même façon. « Ce n’est pas parce que quelques personnes ont passé la limite que tout notre système de fonctionnement est mauvais », nous lâche sans sourciller un dirigeant. Le séisme provoqué par l’arrestation de Dejan Veljkovic et Mogi Bayat, ainsi que l’instruction portant sur une affaire de matches truqués et du blanchiment d’argent, ont agi comme un électrochoc. Et pourtant, il n’a fallu que deux mois pour que la machine se remette en marche. Comme avant. « C’est le syndrome de la marche blanche. Il y a une émotion, tout le monde s’en empare et puis le soufflé retombe », analyse Alexandre Grosjean, directeur général du Standard. Une fois éteints les projecteurs de l’actualité chaude, le choc passé et les inculpés libérés, tout le monde a repris le cours d’une vie normale et a repris ses activités. Certes, certains avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, d’autres avec sans doute un peu moins de légèreté et plus de précaution dans les deals. « On constate que les dirigeants de clubs se montrent beaucoup plus prudents dans leur gestion. Je ne dis pas que tout a changé, mais on sent chez certains la peur des menottes et donc l’obsession de la traçabilité de leurs actions. En revanche, sur le principe général, c’est autre chose : le seul objectif est toujours que les deals se fassent », analyse un avocat souvent consulté par les grands clubs. Mais les acteurs sont restés les mêmes. Mogi Bayat a repris le chemin des stades et des bureaux des clubs qui l’ont, tous sans exception, accueilli à bras ouverts. Certains, comme le Standard, pourtant réticents à travailler avec lui à une époque pas si lointaine, lui ont même donné davantage de boulot. Sans se cacher, ni mauvaise conscience. « On aurait pu agir comme d’autres en l’écartant puis en le rappelant secrètement mais on a préféré jouer la transparence. Il n’y a pas meilleur que lui sur certains aspects. Je peux comprendre que l’opinion publique se demande pourquoi on travaille avec lui mais, en attendant, il est le plus efficace », nous confie Grosjean qui ajoute cependant que le Standard dresse une liste de joueurs sans regarder l’agent qui le représente. Et c’est bien là le problème : comment le football belge peut-il dépendre à ce point d’un personnage qui a passé 42 jours en prison ? Et comment ces dirigeants n’arrivent-ils pas à effectuer leur travail sans lui ? Existe-t-il un autre secteur économique qui ne prend pas ses réserves et distances avec des personnes inculpées ? Au lieu de fragiliser certains, leur inculpation semble, au contraire, leur avoir donné des ailes. Ceux qui croyaient à la fin de l’hégémonie des Bayat sur notre football en sont donc pour leurs frais. « Est-ce que le Standard peut décider si oui ou non Mogi peut travailler ? Non ! Mais dès la seconde où il sera interdit d’exercer sa profession, il deviendra persona non grata dans nos bureaux », dit Alexandre Grosjean. En attendant, Mogi règne sur les transferts. Son frère, Mehdi, a, quant à lui, été élu à la présidence de l’Union Belge. Mais comment, en pleine crise existentielle, le football belge peut-il se dire que c’est une bonne idée de confier ses rênes au frère du personnage central du Footbelgate ? Sans nier la présomption d’innocence ou les compétences de Mehdi Bayat, cela fait un peu tache en termes d’image et de symbolique de le porter ainsi au pinacle. Mais telle n’a pas été la réflexion des dirigeants des clubs qui ont continué à placer leur pion comme avant, omettant d’envoyer un signal fort de transparence, de bonne gouvernance et d’innovation. « La présidence, il ne la doit pas à son frère mais aux représentants de la Pro League au motif que son travail et ses qualités de médiateurs en faisaient la bonne personne », le défend Pierre François, CEO de la Pro League.
Date: 10-10-2019 08:04:14 - Post ID : 322097

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : « On devrait plutôt s’unir... » Nous avons joint les différentes personnes mises en cause par Jacques Lichtenstein. Pierre François a tenu à apporter quelques précisions : « Je n’ai jamais été renvoyé du Standard pour un problème de malversation mais parce que Roland Duchâtelet voulait reprendre la fonction de directeur général dont il ne voyait pas l’utilité. Dans le dossier du White Star, après avoir donné une structure au club et rendu un dossier de licence jugé conforme, je suis parti après six mois d’activité de ma propre initiative parce je ne me retrouvais pas dans la manière dont John Bico voulait gérer le club. A Mons, je n’ai pas été approché par Mogi mais par Leone lui-même. Il voulait un audit de son club et n’était déjà plus en mesure de payer ses dettes. Je suis resté à bord pour tenter de trouver des solutions. Je ne suis pas à l’origine de la faillite mais celui qui l’a reporté. J’ai ensuite été approché à la Pro League et je ne vais pas revenir sur l’épisode mouscronnois puisque la Pro League a voté pour mon maintien, nonobstant le fait que je savais que Zahavi était derrière Mouscron, tout comme Lichtenstein le savait. Je condamne donc fermement les propos de ce monsieur qui a longtemps servi ses intérêts plutôt que ceux de ses joueurs. » Didier Frenay a préféré ne pas trop réagir. « Après un an, c’est fatiguant. Je ne veux pas donner de l’importance à quelqu’un qui n’en a pas. Le fait qu’il n’y ait pas de règles laisse la porte ouverte à des accords dont on peut tirer profit. On devrait plutôt s’unir pour obtenir des règles strictes. » Maître Mayence, l’avocat de Mogi Bayat, n’a pas répondu à notre appel alors que Maître Spreutels, l’avocat d’Herman Van Holsbeeck et Maître De Beco, l’avocat de Christophe Henrotay, n’ont pas voulu faire de commentaires
Date: 10-10-2019 08:02:26 - Post ID : 322096

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Malgré le séisme, presque rien n’a changé Le choc provoqué par la vague d’arrestations du 10 octobre 2018 et le déclenchement du Footbelgate n’a pas réussi à insuffler le renouveau attendu en Belgique. Mais fallait-il vraiment attendre un nettoyage de la part d’acteurs qui ont construit et validé un système où les intérêts s’entremêlent toujours ? Nous sommes le 19 août. Comme avant toute rencontre à domicile, le cercle d’affaires de Zulte Waregem, le Young Business Club Essevee, a invité un intervenant, censé parler de son expérience et vécu. Ce jour-là, à quelques heures de la rencontre face à Charleroi, c’est Mogi Bayat qui fait son entrée dans la salle. Il ne fait pas partie des convives mais a été choisi comme conférencier du jour. Devant un auditoire acquis à sa cause, il évoque son métier et les vicissitudes de sa dernière année. « On l’a invité car il est incontournable dans le football belge et qu’il possède des joueurs de notre club dans son portefeuille. Nous pensons qu’il a le droit de raconter son histoire », explique Björn Adins, président du cercle d’affaires, dans le journal néerlandophone, Het Laatste Nieuws. Cette scène résume parfaitement l’état du football belge. Entre déni et volonté de continuer à fonctionner de la même façon. « Ce n’est pas parce que quelques personnes ont passé la limite que tout notre système de fonctionnement est mauvais », nous lâche sans sourciller un dirigeant. Le séisme provoqué par l’arrestation de Dejan Veljkovic et Mogi Bayat, ainsi que l’instruction portant sur une affaire de matches truqués et du blanchiment d’argent, ont agi comme un électrochoc. Et pourtant, il n’a fallu que deux mois pour que la machine se remette en marche. Comme avant. « C’est le syndrome de la marche blanche. Il y a une émotion, tout le monde s’en empare et puis le soufflé retombe », analyse Alexandre Grosjean, directeur général du Standard. Une fois éteints les projecteurs de l’actualité chaude, le choc passé et les inculpés libérés, tout le monde a repris le cours d’une vie normale et a repris ses activités. Certes, certains avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, d’autres avec sans doute un peu moins de légèreté et plus de précaution dans les deals. « On constate que les dirigeants de clubs se montrent beaucoup plus prudents dans leur gestion. Je ne dis pas que tout a changé, mais on sent chez certains la peur des menottes et donc l’obsession de la traçabilité de leurs actions. En revanche, sur le principe général, c’est autre chose : le seul objectif est toujours que les deals se fassent », analyse un avocat souvent consulté par les grands clubs. Mais les acteurs sont restés les mêmes. Mogi Bayat a repris le chemin des stades et des bureaux des clubs qui l’ont, tous sans exception, accueilli à bras ouverts. Certains, comme le Standard, pourtant réticents à travailler avec lui à une époque pas si lointaine, lui ont même donné davantage de boulot. Sans se cacher, ni mauvaise conscience. « On aurait pu agir comme d’autres en l’écartant puis en le rappelant secrètement mais on a préféré jouer la transparence. Il n’y a pas meilleur que lui sur certains aspects. Je peux comprendre que l’opinion publique se demande pourquoi on travaille avec lui mais, en attendant, il est le plus efficace », nous confie Grosjean qui ajoute cependant que le Standard dresse une liste de joueurs sans regarder l’agent qui le représente. Et c’est bien là le problème : comment le football belge peut-il dépendre à ce point d’un personnage qui a passé 42 jours en prison ? Et comment ces dirigeants n’arrivent-ils pas à effectuer leur travail sans lui ? Existe-t-il un autre secteur économique qui ne prend pas ses réserves et distances avec des personnes inculpées ? Au lieu de fragiliser certains, leur inculpation semble, au contraire, leur avoir donné des ailes. Ceux qui croyaient à la fin de l’hégémonie des Bayat sur notre football en sont donc pour leurs frais. « Est-ce que le Standard peut décider si oui ou non Mogi peut travailler ? Non ! Mais dès la seconde où il sera interdit d’exercer sa profession, il deviendra persona non grata dans nos bureaux », dit Alexandre Grosjean. En attendant, Mogi règne sur les transferts. Son frère, Mehdi, a, quant à lui, été élu à la présidence de l’Union Belge. Mais comment, en pleine crise existentielle, le football belge peut-il se dire que c’est une bonne idée de confier ses rênes au frère du personnage central du Footbelgate ? Sans nier la présomption d’innocence ou les compétences de Mehdi Bayat, cela fait un peu tache en termes d’image et de symbolique de le porter ainsi au pinacle. Mais telle n’a pas été la réflexion des dirigeants des clubs qui ont continué à placer leur pion comme avant, omettant d’envoyer un signal fort de transparence, de bonne gouvernance et d’innovation. « La présidence, il ne la doit pas à son frère mais aux représentants de la Pro League au motif que son travail et ses qualités de médiateurs en faisaient la bonne personne », le défend Pierre François, CEO de la Pro League. Les dirigeants des grands clubs aphones Anderlecht a banni Mogi Bayat. Face à l’amplitude de cette affaire, les dirigeants du football belge n’ont jamais su la posture à adopter. Seuls finalement Marc Coucke, pressée par sa fonction de président de la Pro League qu’il abandonna quelques mois plus tard, et Bruno Venanzi sortirent du bois pour proposer des réformes. Pierre François, CEO de la Pro League, empêtré dans les révélations du Football Leaks, passait autant de temps à se défendre, à imposer sa légitimité qu’à s’immiscer dans le panel des experts nommés pour réfléchir à des réformes. Mais de remise en question sur la façon de fonctionner, il n’y en eut pas. Comme un monde pris au piège qui se serre les coudes pour ne pas abandonner son pouvoir. Bart Verhaeghe, l’homme fort de la Fédération, se tut pendant des mois. Aucune prise de position sur le scandale. Aucun geste fort, non plus, alors que son entraîneur, Ivan Leko, était privé de liberté l’espace d’une nuit. La fameuse présomption d’innocence, encore et toujours, pour se dédouaner d’agir. Cela coûta vraisemblablement le titre au Club de Bruges qui, sur le terrain, connut quelques semaines de flottement au cœur de l’automne. Bonne gouvernance Plus pernicieux encore, ces grands dirigeants se permettaient même de jouer avec les symboles. Quand en janvier, soit trois mois après l’éclatement de l’affaire, Bart Verhaeghe retrouvait la parole, il accordait son premier entretien à un journaliste écarté par son journal pendant un mois le temps d’éclaircir certains manquements déontologiques. Comme deux vieux potes se protégeant l’un l’autre en pleine tempête. « À Bruges, on a procédé à l’engagement d’un Compliance Officer, un garant de la bonne gouvernance. Pas pour faire joli, mais pour avoir un vrai contrôle interne de notre manière de travailler. On innove pour montrer la voie à suivre car le président Verhaeghe et moi sommes convaincus que c’est la seule issue à la mauvaise gouvernance », se défend Vincent Mannaert, directeur général du Club de Bruges. Faut-il le croire ou pas ? Aujourd’hui, même les dirigeants à la pointe du combat, sont rentrés dans le rang. Marc Coucke, pourtant englué dans une crise sportive profonde et à qui on donnait l’occasion inespérée pour lui de redorer son blason en parlant des mesures prises au sein de son club en matière de bonne gouvernance (comme la décision de ne plus traiter avec Mogi Bayat) n’a pas voulu nous parler. « Il ne désire pas communiquer aussi longtemps que le travail judiciaire est en cours. Nous avons en tant que club toutefois décidé de travailler d’une façon transparente et claire par rapport aux agents », nous a répondu le porte-parole du RSCA. Quant à Venanzi, il a décidé depuis le début de la saison, de se placer en retrait, laissant l’espace à Michel Preud’homme et Alexandre Grosjean qui a eu le courage d’affronter le feu nourri de nos questions. Show must go on Cette discrétion des dirigeants laisse planer la suspicion. Ne veulent-ils tout simplement pas être identifiés au Footbelgate ? Ou craignent-ils d’être, dans les prochaines semaines ou mois, interpellés comme témoins ou acteurs par les enquêteurs ? À moins qu’il ne s’agisse d’une volonté de tourner la page et de laisser le show reprendre le dessus… « C’est un système qui continue à fonctionner car tout le monde est pieds et poings liés. Les agents inculpés continueront à travailler avec les clubs tant que ceux-ci n’ont pas été vidés de leurs dirigeants actuels », explique un avocat. Seul, finalement, Anderlecht a jeté l’anathème sur les agents inculpés. Ni Christophe Henrotay, ni Mogi Bayat ne sont les bienvenus à Neerpede. Pourtant, certains reprochent au club bruxellois une politique de façade, cachant une certaine hypocrisie. Car tout le monde n’est pas logé à même enseigne. Alors que Mogi Bayat était banni, le RSCA négociait le transfert de Peter Zulj en janvier dernier avec Evert Maeschalck, lui aussi inculpé. Pointant du doigt cette distorsion, certains l’expliquent par la personnalité de Mogi, stigmatisant pas mal de haines. « Près d’un an plus tard, je me demande toujours pour quelle raison il a fait 42 jours de prison alors qu’à l’heure d’aujourd’hui, on lui reproche des zones d’ombre sur le plan fiscal. Pas plus. Il a été victime de sa grande gueule et de la jalousie », affirme son frère Mehdi Bayat, en sa qualité d’administrateur délégué de Charleroi. Le blanchiment, un « délit mineur » C’est le thème récurrent autour duquel s’organise la défense de Mogi Bayat : il a payé le prix fort et ce n’est que du blanchiment d’argent. « Ça me dégoûte comme on banalise le blanchiment d’argent. J’ai même entendu des gens comparer cela à un feu rouge brûlé. Mais comment peut-on dire cela ? Les réseaux que tente de démanteler la justice s’apparentent davantage à des pratiques mafieuses qu’à de la petite délinquance », explique un avocat. « Minimiser le blanchiment ou l’évasion fiscale, c’est une manière de couvrir le monde du foot », ajoute un autre avocat. Une manière aussi de gagner la bataille médiatique, sur le mode : « qui n’a jamais embauché un ouvrier au noir ? ». « Le problème, c’est que le monde du foot était plus intéressé par les matches truqués alors que la justice est beaucoup plus focalisée sur le blanchiment, les faux et usage de faux, les montages financiers frauduleux », ajoute une source proche de l’enquête. Laurent Denis Un an plus tard, rien n’a donc changé. Sauf pour les arbitres. Sébastien Delferière, (qui vient de renoncer à son poste de président du Stade Brainois pour un rôle dans le staff technique de Soignies Sport en P1 hennuyère), et Bart Vertenten ont disparu des pelouses. Quant aux agents, ils en ont pris pour leur grade et doivent apprendre à vivre avec l’étiquette d’escrocs collée dans leur dos. Mais ils continuent à faire la pluie et le beau temps. Même ceux que l’on pourrait croire définitivement hors circuit ressurgissent. L’avocat Laurent Denis, dont c’est la deuxième grosse casserole, dix ans après l’affaire Ye – ce qui lui avait valu une condamnation en 2015 –, n’en a pas fini avec le monde du foot. Démissionnaire de l’ordre des avocats en septembre 2018 juste avant qu’une procédure disciplinaire n’aboutisse à son encontre, il travaille encore en sous-marin, comme conseiller juridique auprès d’un avocat encore en cours du côté du parc Astrid malgré le changement de régime. Certains affirment aujourd’hui que sa chute est davantage due à la perte de son épouse il y a deux ans et à sa vie nocturne qu’à son relationnel étroit avec Mogi Bayat. Déboussolé, l’ancien wonder boy du juridisme sportif en Belgique aurait littéralement sombré au cours des derniers mois avant son inculpation, ce qui l’aurait poussé à nouveau hors des clous. Règlement adapté, agents mieux contrôlés, Clearing house en vue Et maintenant, on fait quoi ? Mais est-ce pour autant que le Footbelgate n’a pas laissé de traces ? « La culture de la bonne gouvernance a été instaurée il y a 20 ans aux États-Unis, a mis 10 ans à arriver en Angleterre et 10 autres années à franchir la Manche. En la manière, les Footballleaks et les révélations de la presse sur le Footbelgate sont une bénédiction pour le sport. Ceux qui critiquent le fait que rien ne bouge assez vite se trompent : si on ne parvient pas à imposer un changement d’habitudes, mieux vaut travailler en profondeur par la conscientisation des acteurs. En y allant par pallier et en resserrant boulon par boulon. Chaque avancée sera une bonne avancée », explique Sébastien Ledure, du bureau d’avocats Cresta. Ça prend du temps Du côté de la Pro League, on réfute l’idée d’un football belge qui ne se remet pas en question. « Pour manger un éléphant, il faut y aller petit bout par petit bout », compare Grosjean. « Cela met du temps mais on y arrive », explique Pierre François qui va pouvoir présenter les réformes prônées par le panel des trois experts. Car, après avoir vu son projet sur l’assainissement du foot retoqué par l’autorité de la concurrence, la nouvelle mouture est prête, a été validée par l’autorité et votée en AG en date du 12 septembre. À l’heure actuelle, le projet n’a été transmis que très confidentiellement à une dizaine de très hauts dirigeants du football belge mais Sudpresse a pu en prendre connaissance, notamment en ce qui concerne les pierres d’achoppement qui l’avaient conduit à être recalé dans un premier temps. Si l’interdiction de la double (voire de la triple) représentation a été évidemment maintenue, certaines restrictions sont passées à la trappe : un agent pourra encore représenter à la fois un coach et un ou plusieurs joueurs dans un même club, le nombre de joueurs représentés par un seul agent dans un même club ne sera pas plafonné, et il n’y aura pas de plafond sur les commissions. À cet égard, les travaux d’étude menés depuis un an et demi par la Commission des Acteurs du football au sein de la Fifa, en matière de commissionnement, risquent d’entrer en collision frontale avec le droit européen qui interdit ce genre de limitations au nom de la libre circulation des services. Cette Commission a jeté les bases d’un projet de plafonnement des commissions entre 3 et 10 % selon les cas. Les tricheurs mieux punis « Que restera-t-il à mettre en place pour que toutes ces règles deviennent effectives ? Une clearing house opérationnelle. Mais cela prend du temps car cela demande une nouvelle architecture informatique. On table sur le mercato d’été de juillet 2020 », explique Pierre François qui revient sur l’échec de la fédération de ne pas avoir su sanctionner davantage Malines. « Même si je comprends que le tricheur doit être sanctionné, il faut savoir que la CBAS a bien suivi le règlement tel qu’il existait. Au risque de choquer, le résultat de la procédure disciplinaire ne me heurte pas. Ce qui heurte, c’est que le règlement permette cela. Nous avons réagi en adaptant les textes. Désormais, un club qui triche comme Malines l’a fait ne pourra plus passer entre les mailles du filet ». L’instruction semble s’embourber Si la justice sportive a déjà rendu son verdict dans le volet concernant la falsification de la compétition, la justice pénale n’en est encore qu’au stade de l’instruction. Un an après l’énorme vague de 58 perquisitions en Belgique et à l’étranger, l’interrogation de 33 personnes et l’inculpation de 19 personnes (aujourd’hui 23) dans ce qui va rapidement devenir le dossier Footbelgate, l’instruction judiciaire semble s’embourber – même si le parquet fédéral est d’un tout autre avis. Pour rappel, fin novembre 2018, Dejan Veljkovic avait conclu un accord avec le ministère public en vertu duquel, en échange de la livraison d’informations importantes, il n’écoperait que de cinq ans de prison avec sursis et d’une amende de 80.000 euros, elle aussi avec sursis. Cet accord pouvant s’éteindre de plein droit en cas de déclarations non sincères, incomplètes ou fausses. Affaibli tant physiquement que psychologiquement après des dizaines de jours de détention et lâché par tout le milieu, l’agent refusait de payer pour tout le monde. En toute discrétion, dans les locaux de la police fédérale d’Hasselt, l’agent serbe, figure central du dossier, a dit tout ce qu’il savait pendant 96 heures d’audition reparties sur 12 jours. D’après nos informations, il a livré plus de 40 noms du milieu du football aux enquêteurs. Après la sortie de cette nouvelle bombe, le monde du football s’apprêtait à vivre de nouveaux tourments. Mais depuis lors, et même si des dizaines de personnes – dont Georges Leekens (ancien entraîneur fédéral), François De Keersmaecker (ex-président de l’Union belge), ou encore Bart Verhaeghe (le président de Bruges) – ont été interrogées par les enquêteurs et confrontées aux déclarations de Veljkovic, il n’y a pas eu d’autre inculpation dans ce dossier tentaculaire. Dans les prochaines semaines, les enquêteurs doivent encore interroger plusieurs autres acteurs du football. « Ce dossier, c’est un peu comme la saga Star Wars. Parfois, les premiers épisodes arrivent rapidement, et puis il faut attendre un peu pour les suivants », ose une personne proche du dossier. Du côté de la défense, plusieurs avocats se demandent où en est exactement l’instruction. « Actuellement, nous n’avons pas encore accès au dossier. Nous n’en savons pas plus », lancent plusieurs ténors du barreau. D’après plusieurs sources, le parquet fédéral aimerait clôturer le dossier assez rapidement afin de le renvoyer devant la chambre du conseil. Mais l’affaire est colossale. Il faudrait encore entre six à huit mois avant de la boucler l’instruction. Pour accélérer son arrivée devant les tribunaux, une partie du dossier pourrait être scindée. D’un côté, un procès concernant le blanchiment d’argent et les infractions fiscales ; de l’autre, le volet concernant les matchs truqués. Mais ce n’est encore qu’une option. Certains avocats préviennent déjà que des devoirs d’enquête pourraient être demandés. Si c’est le cas, ce dossier va retourner à l’instruction. Et là, c’est reparti pour un tour. L’affaire ne risque donc pas d’arriver devant un tribunal avant de nombreux mois. Sans compter l’encombrement des tribunaux, les inculpés ne devraient pas répondre de leurs actes devant un tribunal avant 2021, au mieux. Pini Zahavi Parallèlement au Footbelgate instruit dans le Limbourg, le juge d’instruction Michel Claise et le magistrat fédéral Julien Moinil ont ouvert un autre dossier voici quelques mois. La cible principale : le puissant agent israélien Pini Zahavi, longtemps considéré comme l’actionnaire-propriétaire de Mouscron et impliqué dans plusieurs transferts, dont certains à Anderlecht. Même si ce dossier a de nombreuses ressemblances avec celui d’Hasselt, il n’a rien à voir avec le Footbelgate. Après les perquisitions à Anderlecht, au siège de l’Union belge et à Mouscron en avril dernier, les enquêteurs ont donné un nouveau coup d’accélérateur voici quelques semaines. De fil en aiguille, l’enquête a mené vers Christophe Henrotay (agent de joueurs) et son entourage, dont Herman Van Holsbeeck. La justice soupçonne certains agents d’avoir versé à l’ancien manager général d’Anderlecht une partie de leur commission perçue lors de transferts anderlechtois entrants et sortants. Plusieurs transferts sont ciblés : celui de Romelu Lukaku à Chelsea, d’Aleksandar Mitrovic à Anderlecht et Newcaslte et, surtout, celui de Tielemans à Monaco. Si les preuves manquent dans le dossier instruit à Hasselt, les enquêteurs auraient réussi à les accumuler dans le second. Début septembre, Christophe Henrotay, son associé Christophe Cheniaux et Herman Van Holsbeeck ont été privés de liberté. Les deux derniers ont été inculpés, tandis que l’agent de plusieurs joueurs des Diables rouges a été libéré après avoir payé une caution de 250.000 euros. Actuellement assigné à résidence à Monaco avant son extradition en Belgique, il ne devrait pas échapper à une inculpation après son passage dans le bureau du juge Claise. D’autres acteurs du football belge devraient être entendus dans ce dossier. Bref, le grand déballage sur les malversations au sein du football belge n’est pas fini. Mais pour les sanctions pénales, il faudra encore patienter de nombreux mois…
Date: 10-10-2019 08:01:23 - Post ID : 322095

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : « Quand Van Holsbeeck transfère un joueur comme Hawsawi, il sait que c’est un canasson » Jacques Lichtenstein sort du bois et n’épargne pas non plus Mogi Boyat, Pierre François et Didier Frenay Après avoir déjà chargé Mogi Bayat, il y a un an, Jacques Lichtenstein, agent belge réputé, a accepté de nous recevoir pour évoquer les magouilles qui agitent le football belge depuis l’éclatement du Footbelgate. Des propos (chocs) qui n’engagent que lui... Alors que vous avez été discret toute votre carrière, depuis un an, vous avez décidé de parler des dérives du milieu. Pourquoi ? C’est parce que la justice a pris l’initiative d’aller chercher des preuves que j’ai décidé de parler. Mon seul objectif n’est pas de faire parler de moi, ni de casser du sucre, mais de faire avancer les choses, même si la justice n’a pas besoin de moi pour cela. Mais ce milieu vous a nourri pendant trente ans… Cela fait dix ans que je souhaite parler mais cela m’aurait fait passer pour quelqu’un de non-crédible. Mes détracteurs, soupçonnés aujourd’hui par la justice, se seraient fait un malin plaisir de me dénigrer ou de me discréditer sachant que je ne pouvais acquérir les preuves de ces malversations, n’ayant pas les moyens de la justice. Vos interrogations se portent avant tout sur Mogi Bayat. Pourquoi ? Une des premières transactions entre Mogi Bayat et Herman Van Holsbeeck qui m’a semblé suspecte est l’arrivée d’Osama Hawsawi à Anderlecht. Il provenait des Émirats Arabes Unis à un âge déjà avancé. Moi qui connais Herman Van Holsbeeck depuis plus de 20 ans, je peux certifier que c’est un vrai connaisseur de foot et un dirigeant compétent. Donc quand il prend ce joueur, il sait que c’est un canasson. Il n’a joué que 28 minutes et je vous invite à aller voir sur Youtube sa prestation ! Ça peut arriver à n’importe quel directeur général de se tromper ? Non, car derrière, le même duo a fait venir des Ganvoula, Badji, Collin, Appiah, tous des joueurs qui n’apportaient absolument rien au club. Et je suis sûr que les enquêteurs vont découvrir des paiements de commission multiples qui justifient l’apport de ce type de joueurs trop faibles. Précisez votre pensée… Ça les intéresse que les joueurs soient mauvais car, de cette façon, cela les obligeait à être très vite vendus ou prêtés plusieurs fois, ce qui multiplie le nombre de commissions. Une carrière à la Deschacht ne permet évidemment pas ce type de manœuvres. Le summum, c’est le transfert de David Pollet, à ce point catastrophique qu’il a été obligé de partir après six mois et finira par revenir à Charleroi, grand gagnant de ce carrousel. Cependant, leur association ne se limitait pas qu’aux transferts. Il y a également eu l’octroi à Mogi Bayat d’un contrat de scouting, ce qui fait sortir encore davantage d’argent des caisses du RSCA. Je n’ai jamais vu cela, étant donné que le scouting fait partie du travail normal d’un agent. Vous estimez donc que le duo Bayat-Van Holsbeeck fonctionnait comme un binôme ? Exactement. Il y a d’autres éléments troublants. Van Holsbeeck, de par sa fonction, connaît parfaitement tous les dirigeants belges. Pourquoi donner un mandat à Mogi Bayat pour négocier avec Waasland-Beveren, Zulte Waregem ou le Cercle ? En donnant un mandat à Mogi pour négocier à sa place, on atteint le sommet de l’absurde. De plus, c’est un document qui permet à Mogi de narguer tous ses interlocuteurs en leur disant : c’est moi qui contrôle Anderlecht. Vous estimez que Mogi a mis en place un réseau pour se protéger ? Oui. Au-delà des clubs cités, on retrouve les mêmes gens dans tout son parcours : Laurent Denis, déjà inculpé dans l’affaire Ye, Pierre François, responsable de la gestion du White Star pour assister John Bico, aux côtés de… Denis. Un club rétrogradé parce qu’il n’a pas reçu sa licence pour toute une série de malversations. Vous évoquez Pierre François mais il n’a jamais été condamné pour ces faits… Certes mais il a quand même conclu une transaction pénale dans le dossier du Standard et s’est fait renvoyer par Duchâtelet du Standard pour finir par se retrouver dans un club de troisième zone. Ce qui est déjà troublant. Il avait également été amené par Mogi à Mons chez Leone, qui a pu déposer le bilan après avoir utilisé les services de ces derniers. Vous comprendrez ma surprise de retrouver Pierre François au poste de CEO de la Pro League après un tel parcours. Je suis encore plus surpris de constater qu’il est encore présent à ce poste après les révélations des Football Leaks quant à sa connaissance du lien entre Mouscron et Zahavi. Est-ce que d’autres transferts de ces dernières années vous paraissent suspects ? Je vais vous citer un transfert avorté. Je ne comprends pas que le dirigeant de Zulte Waregem, menacé physiquement par Mogi Bayat lors des négociations pour le passage de Thorgan Hazard à Anderlecht, n’ait pas porté plainte. Une autre marque de fabrique de Mogi, c’est d’avoir des joueurs qui foutent le bordel dans un club pour obtenir leur transfert. Dirar, De Belder, Trebel et Proto ont agi de la sorte. Proto m’a quitté car je ne voulais pas utiliser ce type de pratiques. Sans parler du dernier transfert, celui de Sofiane Hanni. Un transfert dans l’œil de la justice… Un transfert incompréhensible. Roger Vanden Stock qui venait de vendre le club n’avait aucun intérêt à faire rentrer de l’argent dans les caisses. C’était le meilleur joueur de l’époque et Herman s’est empressé de le vendre, en introduisant Mogi et en éjectant ses agents. Il a profité du fait que le club n’avait plus de dirigeants. Quelques semaines plus tôt, le deal Saief était également parlant. Ils ont masqué une location qui n’en était pas une. Et vous avez vu le prix de l’option d’achat obligatoire ? 4 millions pour un joueur que Gand n’utilise plus ! Il est arrivé le 3 janvier. Pourquoi se précipiter et payer ce montant alors qu’il reste 27 jours de mercato et qu’on ne peut pas dire que ça se bousculait au portillon pour Saief. Gand n’avait pas 35 candidats… Mais Mogi est-il le seul à vos yeux à personnifier les maux du foot belge ? Non. Ce que Didier Frenay fait n’est pas mal non plus. L’obtention de sa part, lors des transferts de Perisic, Meunier et Dimata, de participations astronomiques lors de la revente, c’est du jamais vu. C’est plus que suspect et étrange. Il n’est pas rare de voir un club octroyer à un agent une commission sur la revente mais cela varie entre 5 et 10 %. Au-delà de 10 %, c’est rarissime. Au-delà de 15 %, c’est étrange. Au-delà de 20 %, ça pue. Au-delà de 30 %, il faut avoir un bon avocat. Frenay se situe dans cette tranche-là. Cela ne peut se justifier que par une complicité à l’intérieur du club. Dans tous les cas, le propriétaire était quand même au courant, non ? Pour moi, il y a deux fois de l’abus de confiance. Du directeur vis-à-vis du propriétaire du club, et de Frenay vis-à-vis de ses joueurs qui, dans les trois cas, auraient dû obtenir un meilleur salaire que tout club aurait octroyé s’il n’avait pas dû payer de telles commissions. Dans le transfert de Dimata, Frenay prétend qu’il a fait gagner de l’argent à Coucke mais si on calcule mieux, ce n’est pas le cas. Il prend de l’argent sur la plus-value mais que se passe-t-il s’y a une moins-value ? Je ne connais pas d’association où on ne participe qu’au bénéfice. Si on continue le raisonnement de Frenay, quand Wolfsburg revend Dimata à perte, il devrait rembourser le club allemand. Imaginons que Dimata ne soit pas revendu d’Anderlecht : si on additionne toutes les commissions et le salaire payés par Ostende et Anderlecht, à savoir chaque fois Marc Coucke, il y a une perte de 3-4 millions. Wolfsburg a perdu 3 millions dans cette affaire. Le seul gagnant, c’est Frenay. Et il est assez grotesque de constater que c’est la même personne qui est à l’origine de la création de l’association des agents, créée dans la précipitation. Pourquoi dites-vous que cela a été créé dans la précipitation ? Car certains agents dont Henrotay et Frenay voyaient le risque d’être rattrapés par les affaires. En contrôlant cette association, ils peuvent reprendre le pouvoir. Pourquoi ne faites-vous pas partie de cette association ? Pour trois raisons. 1. Une association doit avoir à sa tête des personnes élues à la majorité de ses membres. À ma connaissance, De Preter (le président) et Petrovic (le CEO) ont été mis en place sans que les agents aient eu l’occasion de s’exprimer. 2. Avec tous les problèmes de rétro-commissions et de blanchiment, il va de soi que la justice aurait pu nettoyer tout cela si les agents étaient installés fiscalement en Belgique, ce qui n’est pas le cas de Frenay et Henrotay. 3. Je souhaitais attendre les développements des enquêtes afin d’éviter que des membres ne soient de nouveau impliqués, ce qui est malheureusement le cas avec leur vice-président (NDLR : Henrotay).
Date: 10-10-2019 08:01:20 - Post ID : 322094

Nom : SAXON - 17143 posts a ce jour (109.88.129.55)
Sujet : to all
Post : Salut les Rouches.
Date: 10-10-2019 05:43:21 - Post ID : 322093

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : «Veljkovic ne peut plus travailler comme agent en Belgique», affirme l’Union Belge Selon l’Union Belge de Football (URBSFA), Dejan Veljkovic, repenti et figure de proue du scandale qui touche le football belge, ne pourra plus agir en tant qu’agent de joueurs en Belgique. C’est ce qu’a confirmé le porte-parole de la Fédération Pierre Cornez à Belga mercredi après les déclarations de l’avocat de Veljkovic évoquant un retour aux affaires de son client dans le monde du football. Après l’éclatement du « Footbelgate » et son arrestation, Dejan Veljkovic a conclu un accord avec la justice, bénéficiant du statut de repenti. Il s’est ainsi accordé sur une peine de prison de cinq ans avec sursis, une amende de 80.000 euros avec sursis et la confiscation de toutes les sommes d’argent obtenues illégalement. En échange, il a dû fournir à la justice des informations importantes et complètes sur son activité personnelle et sur les mécanismes utilisés dans le milieu en général. Selon son avocat, toute cette histoire est désormais derrière Veljkovic qui désire à présent faire son retour dans le monde du football. Des contacts auraient déjà été pris dans le milieu belge et à l’étranger, a révélé Kris Luyckx au micro de la VRT. Or, Veljkovic est sur le coup d’une interdiction d’exercer de 10 ans en raison de son rôle dans l’arrangement du match Malines – Waasland-Beveren du 11 mars 2018. Selon Kris Luyckx, cela ne consiste pas un frein pour Veljkovic. « Mon client n’a jamais été affilié auprès de l’Union Belge et ne peut donc être sanctionné », clame-t-il. Le service juridique de l’Union Belge a rétorqué que – conformément au règlement fédéral – les clubs ne peuvent travailler qu’avec des agents agréés. Et vu que Veljkovic est suspendu pour dix ans, les clubs ne peuvent pas collaborer avec lui. Le cas échéant, des sanctions pouvant aller de l’amende à la cessation de l’activité sportive sont prévues conformément à l’article B1901.2 du règlement.
Date: 09-10-2019 19:40:52 - Post ID : 322091

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Nouveau couac pour le VAR, cette fois, c'était en Arabie Saoudite Depuis son introduction, le VAR ne fait pas l'unanimité en Belgique comme on a encore pu le voir ce week-end. A l'étranger non plus, la technologie ne semble pas convaincre tout le monde. Sauf que cette fois c'est à cause d'un employé du stade que le VAR ne fonctionnait pas : il avait en effet débranché le cable servant à l'alimentation du VAR pour recharger son téléphone ! C'est en Arabie Saoudite, durant la rencontre entre Al-Nassr et Al-Fateh, que s'est produit l'incident. On n'a pas fini d'entendre parler du VAR !
Date: 09-10-2019 17:30:29 - Post ID : 322088

Nom : T1000 - 24 posts a ce jour (194.154.210.142)
Sujet : Helmut G Raf
Post : Oui, c'est bien ce que dit cet article 12 "donne ou essaie de donner un coup de pied à l’adversaire "
Date: 09-10-2019 16:39:42 - Post ID : 322087

Nom : Raf - 1599 posts a ce jour (213.211.172.48)
Sujet : T1000 Mpenza
Post : Je crois même me souvenir qu'on peut siffler faute même s'il n'y en a pas, l'intention de faute suffit. ça semble logique aussi !
Date: 09-10-2019 15:11:52 - Post ID : 322086

Nom : dmute - 64 posts a ce jour (212.113.67.17)
Sujet : Francfort
Post : On parle même de huis-clos ... donc même plus besoin de se demander si ce sera combi-car ou pas ...
Date: 09-10-2019 15:11:23 - Post ID : 322085

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Stephane Lecaillon‏ @StephLecaillon · 19 sil y a 19 secondes Après des débordements lors de Vitoria-Francfort, une procédure disciplinaire à l'encontre des 2 clubs a été ouverte par l'UEFA. Déjà sanctionné en septembre pour des débordements contre Strasbourg, #Francfort pourrait être lourdement sanctionné contre le Standard @lavenir_sport
Date: 09-10-2019 14:36:29 - Post ID : 322084

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Amallah (commotion) est forfait avec le Maroc, Carcela est rappelé
Date: 09-10-2019 13:21:25 - Post ID : 322083

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Maxime Lestienne souffre d'une élongation à l’ischio-jambier du biceps fémoral de la cuisse droite. Son indisponibilité est évaluée à 8 jours.
Date: 09-10-2019 13:19:49 - Post ID : 322082

Nom : redvador - 2219 posts a ce jour (195.244.181.137)
Sujet : Kanu
Post : Je pense me souvenir qu'il avait de très gros problèmes à (au moins) un genou.
Date: 09-10-2019 13:19:45 - Post ID : 322081

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet : sinus
Post : 35 ans, est-ce qu'il c'est soigné depuis qu'il a cassé son contrat en 2018 au Brésil ?
Date: 09-10-2019 12:18:45 - Post ID : 322080

Nom : LionelB - 191 posts a ce jour (212.68.204.217)
Sujet : sinus
Post : j'ai toujours été fan de ce joueur... Pour reprendre une expression qui m'a beaucoup plu, je veux bien aller le chercher sur mon dos...
Date: 09-10-2019 10:59:20 - Post ID : 322079

Nom : T1000 - 24 posts a ce jour (194.154.210.142)
Sujet : to Rudi
Post : Pour ce qui est de l'interprétation de l'arbitre liée aux termes "de l’avis de l’arbitre", je pense que c'est lié à "donne ou essaie de donner un coup de pied à l’adversaire " En effet, l'arbitre doit determiner s'il y a eu coup ou tentative de coup. Selon moi, ça s'arrête là et il n'est nullement question d'une nécessité d'intention pour siffler faute. Encore bien !!!!
Date: 09-10-2019 10:50:10 - Post ID : 322078

Nom : sinus - 384 posts a ce jour (213.119.203.174)
Sujet : Et si...
Post : ...on allait rechercher Kanu ? Il est libre de tout contrat et pourrait nous prêter main forte dans l'axe de la défense au cas où... même s'il doit être probablement à court de condition, a l'instar du Lyuindiama, il ferait peur à quelques avants rien qu'en les défiant de sa grande carcasse.
Date: 09-10-2019 10:14:23 - Post ID : 322077

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Dejan Veljkovic veut reprendre ses activités d'agent de joueurs Dejan Veljkovic, une des figures clés dans le scandale du football belge, espère pouvoir reprendre rapidement ses activités d'agent de joueurs. C'est ce qu'a déclaré son avocat Kris Luyckx dans un entretien avec VRT NWS. "Mon client est réapparu sur la piste ces dernières semaines et a l'intention de reprendre ses activités d'agent dans les semaines et mois à venir", a expliqué Luyckx. "Entre-temps, il y a déjà eu un certain nombre de contacts, tant à l'étranger que dans notre pays. Avant, il y avait une injonction, qui a été levée depuis." L'Union belge de football a interdit au Serbe d'exercer comme agent pour les dix prochaines années. Mais Luyckx veut contester cela devant le tribunal de première instance de Bruxelles. "Comme agent, Veljkovic n'a jamais été membre de la fédération et ne peut donc jamais être sanctionné comme tel. Pour l'instant, ce n'est pas un problème, car il peut aussi travailler à l'étranger." Selon Luyckx, son client est conscient que désormais tout doit se dérouler dans les règles. "Pour Veljkovic, c'est un signal clair. Quiconque travaillera avec lui à l'avenir devra se rendre compte que s'il y a quelqu'un 'plus blanc que blanc', ce sera lui. C'est une des garanties qui découle de son statut de repenti." Luyckx s'attend à ce que l'enquête criminelle soit terminée fin 2019. "Cela dépendra, entre autres, du juge d'instruction et des autres avocats."
Date: 09-10-2019 09:24:46 - Post ID : 322076

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Le Beerschot limoge Stijn Vreven, Hernan Losada prend le relais
Date: 09-10-2019 09:22:07 - Post ID : 322075

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Son retour de blessure, son match raté à Arsenal, les critiques, les attentes, le prix de son transfert, le brassard au Standard, les Diables, les U21 : Zinho Vanheusden se livre. Il n’est pas du genre à faire de grandes déclarations ou à se mettre en avant. S’il a un caractère bien trempé sur le terrain (comme Didier Lamkel Zé a encore pu s’en apercevoir dimanche dernier au Bosuil), Zinho Vanheusden est beaucoup moins extraverti dans la vie de tous les jours. "Je suis quelqu’un de calme et fermé ; je passe le plus clair de mon temps avec ma famille et mes amis et je ne sors pas beaucoup", explique le défenseur de 20 ans. Qui a tout de même pris une demi-heure de son temps pour répondre à nos questions, sans éluder aucun sujet. Son off day à arsenal Pour la première fois de sa jeune carrière, Zinho Vanheusden est passé complètement à côté de son sujet à Arsenal. Impliqué directement ou non dans les quatre buts des Gunners, il a vécu une soirée cauchemardesque jeudi dernier en Europa League. Et a subi des critiques. "Mais je n’écoute pas trop ce qui se dit sur moi. Ce qui m’importe, c’est ce que pensent mon coach, le staff et ma famille", précise le Standardman. "Mais c’est vrai, je n’ai pas été bon, comme toute l’équipe. On a vu qu’on était encore loin du top européen. Car même si certains ont parlé d’une équipe B, ces joueurs avaient des choses à prouver. C’était l’Europa League, un top match. Et on a pris une claque." Qui peut être bénéfique pour le futur. "On a déjà vu à l’Antwerp qu’on a eu une bonne réaction. Menés 2-0, on a quand même fait un bon match. Un match comme celui d’Arsenal fait progresser. Car tu te rends compte qu’en Europe tu n’es rien et que tu dois beaucoup travailler. Même si je le savais déjà avant." Les attentes grandissantes S’il a été décevant à Arsenal, Vanheusden avait évidemment des circonstances atténuantes : il revient de cinq mois de blessure (il a été opéré du genou en mai). Mais il ne ressent désormais plus aucune douleur. "Je me sens bien et j’arrive à enchaîner les matchs, donc c’est positif", explique-t-il. "Je n’ai pas fait de préparation mais physiquement je me sens bien. Et plus je vais jouer, mieux je me sentirai encore." Pas encore à son meilleur niveau, de son propre aveu, le défenseur des Rouches sait que les attentes le concernant grandissent au fil des semaines, vu son énorme potentiel. "Quand tu es jeune et que tu joues tes premiers matchs, tout est beau. Mais tu dois faire tes preuves chaque semaine. Je sais que le regard de l’extérieur a changé, que les attentes sont plus grandes. Mais comme je l’ai dit, je n’écoute pas trop le monde extérieur. Vous allez me dire que la deuxième année est celle de la confirmation. Je vous répondrai que la troisième est encore plus dure, et ainsi de suite. Le match le plus important, c’est toujours le prochain." Ce discours à la fois détaché et réfléchi permet de comprendre pourquoi Michel Preud’homme (en l’absence de Renaud Emond, Paul-José Mpoku et Mehdi Carcela) a déjà donné le brassard de capitaine à Zinho Vanheusden, il y a quelques semaines, face à Eupen. "Ce fut une très grande fierté car le Standard est le club que j’aime, mais sur le terrain cela ne m’a pas changé. Je suis resté le même." Un leader naturel, comme sa montée au jeu face à Guimaraes, où il avait directement repositionné ses équipiers après avoir reçu une énorme ovation du public pour son retour sur les terrains ("les supporters, je les aime, cela m’a touché"), l’avait prouvé. "C’est ma manière de me mettre dans le match et d’aider mes équipiers. Si je repositionne un équipier deux mètres plus à droite et que ça lui permet de récupérer le ballon, il sera heureux. Et moi aussi." Son statut avec les U21 À peine de retour de blessure, Vanheusden fait déjà partie de la sélection de Johan Walem pour la réception de la Moldavie mardi prochain. Pas de quoi le surprendre. "À partir du moment où je joue au Standard, je suis prêt à aider l’équipe. C’est toujours un plaisir de défendre les couleurs de mon pays, j’en suis fier. Et cela me permet de revoir des joueurs que j’ai côtoyés dans les différentes catégories d’âge. Même si c’est vrai que je fais désormais figure d’ancien parmi les jeunes (sourire)." Après avoir beaucoup manqué à l’Euro U21 en Italie et à Saint-Marin, le Belge est prêt à prendre ses responsabilités pour aider les Diablotins, qui ont mal démarré la campagne de qualification pour l’Euro 2020 (1 sur 6 après avoir affronté le pays de Galles et la Bosnie-Herzégovine). "J’ai regardé les matchs de mes équipiers lors du tournoi et non seulement ils ont affronté de grands joueurs espagnols et italiens, mais ils ont également manqué de chance. C’était dur de les voir depuis la télévision car c’est le genre de tournoi qui ne se joue pas tous les jours. Mais je vais faire tout ce que je peux pour aider l’équipe à disputer le prochain. Il ne faut pas oublier qu’on avait également mal débuté la dernière campagne de qualification. Et on avait quand même fini par se qualifier." Mais lors de la phase finale, en 2021, Vanheusden ne sera probablement plus un Diablotin mais un Diable. Un statut que son équipier Maxime Lestienne a acquis (même s’il a dû déclarer forfait sur blessure). De quoi lui donner des idées ? "Je n’y pense pas", admet le défenseur. "Peut-être serais-je déjà avec les A si j’avais joué l’Euro mais je n’ai pas de boule de cristal. Chacun suit son chemin. Et sur le mien, il y avait une blessure au genou." Le prix de son transfert Une blessure qui a sans doute indirectement facilité son transfert de l’Inter au Standard, pour 12,6 millions d’euros. "J’ai dit à mon manager que l’option 1 était de rester dans mon club de cœur pour revenir en force au Standard après ma blessure. Et il n’a pas été nécessaire d’activer les options 2 et 3. J’étais très content de pouvoir continuer l’aventure en rouche car je sentais que je n’étais pas encore prêt à aller à l’étranger. Je voulais encore grandir en Belgique. Car je ne me sens pas trop fort pour jouer dans notre championnat." Même si son statut a évolué, vu la valeur de son transfert, qui a fait de lui le joueur entrant le plus cher de l’histoire du club liégeois. "Mais ne croyez pas que cela va me changer. Je suis le même que l’an dernier et le même que mon premier jour. Je n’aime pas parler du prix de mon transfert, je me concentre sur mon foot. Quand je joue, je suis concentré sur mon attaquant ou sur le ballon mais pas sur la valeur de mon transfert, d’autant que je ne peux pas la contrôler. Et dans le vestiaire, rien n’a changé. Je prends toujours beaucoup de plaisir avec mes amis." On l’a compris : c’est essentiel pour lui.
Date: 09-10-2019 07:58:57 - Post ID : 322074

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Zinho Vanheusden : « Aujourd’hui, je dois prendre mes responsabilités » Le défenseur liégeois veut laisser les soucis physiques derrière lui Vanheusden reste sur quatre titularisations consécutives avec les Rouches. Grand absent de l’Euro Espoirs l’été dernier, Zinho Vanheusden a fait son retour dans le noyau de Johan Walem qui affrontera la Moldavie mardi, dans le cadre des qualifications pour le prochain championnat d’Europe U21. Le défenseur du Standard, revenu au premier plan après une opération au genou gauche, est bien décidé à enfin lancer sa saison après plusieurs mois de galères. Zinho Vanheusden n’est pas du genre à se déployer sur les réseaux sociaux, à se montrer dans les médias. Mardi, au centre national de Tubize, c’est avec un visage assez fermé que le jeune défenseur du Standard (20 ans) s’est présenté à la presse. « Je suis quelqu’un d’assez réservé. J’aime avoir une vie tranquille, avec mes amis et ma famille. C’est ma manière d’être. Je ne sors d’ailleurs pas beaucoup. » Une volonté affichée de se protéger, lui dont la carrière a rapidement été mise sous le feu des projecteurs dès son arrivée à l’Inter Milan, en 2015. Ce côté introverti, le Limbourgeois l’a aussi cultivé ces derniers mois. Plongé dans l’ombre par une blessure au genou qui l’a forcé à passer sur le billard, il a manqué l’Euro Espoirs en Italie avant de louper le début du championnat avec le Standard. Une période douloureuse qu’il entend désormais laisser derrière lui. « Chacun fait son propre chemin. Mon genou m’a freiné, mais c’est comme ça, c’est la vie d’un footballeur. Est-ce j’aurais été appelé en A si j’avais pu jouer l’Euro Espoirs ? Honnêtement, je n’en sais rien. Je m’attendais à être appelé avec les U21, mais les Diables rouges, je n’y ai sincèrement jamais pensé. » Ce que Zinho Vanheusden sait, c’est que beaucoup de monde attendait son retour avec impatience. À commencer par les supporters du Standard, qui l’ont acclamé lors de sa (première) montée, face à Eupen il y a quelques semaines. « Je les ai entendus, évidemment. J’étais également très fier de prendre le brassard, même si cela ne change pas ma manière de jouer sur le terrain. » Ce qui n’a pas changé depuis cet été, c’est également son comportement. Et ce malgré son nouveau statut de joueur le plus cher du vestiaire liégeois, lui qui a définitivement été transféré de l’Inter pour 12 millions d’euros. « Je n’aime pas trop en parler. C’est clair, aujourd’hui, je dois prendre mes responsabilités. Quand tu es jeune, tu prends tout ce qui vient. Ensuite, tu dois prouver tous les jours que tu as ta place. Mais tout cela ne changera pas mon attitude par rapport à mes coéquipiers. J’étais soulagé de pouvoir continuer mon histoire avec le Standard. J’estimais qu’elle n’était pas finie, que je n’étais pas devenu trop fort pour la Belgique. Je ne me sentais pas prêt pour partir à l’étranger. » Au grand bonheur du Standard qui peut définitivement compter sur lui. Dix minutes contre Eupen et quatre titularisations (Vitoria, Charleroi, Arsenal et Antwerp) ont suffi à rassurer le club sur son état de santé et sur sa motivation, indemne, même si le déplacement à l’Emirates Stadium en Europa League n’a certainement fait du bien à personne. « On apprend de ce genre de match », précise toutefois l’intéressé. « Comme on apprend beaucoup d’un déplacement à l’Antwerp. C’est clair, on a ramassé une claque à Londres. Mais c’était un match européen, face à un top club. On a bien réagi par la suite, je ne veux désormais plus y penser. Mon esprit est tourné vers les Diablotins et sur notre prochain match de qualification. »
Date: 09-10-2019 07:34:25 - Post ID : 322073

Nom : SAXON - 17143 posts a ce jour (109.88.135.7)
Sujet : to all
Post : Salut les Rouches.
Date: 09-10-2019 05:40:39 - Post ID : 322072

Nom : zeus - 5172 posts a ce jour (85.201.202.105)
Sujet : top scouting
Post : https://www.walfoot.be/news/2019-10-08/le-conseiller-sportif-de-lille-fou-dosimhen-- jappelais-le-president-de-monaco-toutes-les-nuits
Date: 08-10-2019 21:44:25 - Post ID : 322071

Nom : texal - 1605 posts a ce jour (87.64.185.143)
Sujet : ldb
Post : Cela va sans dire. Même si je n'apprécie pas du tout sa "beauf attitude",je ne souhaite pas du mal aux gens (sauf à trump,dewever, francken, macron,le pen,zemmour, dieudonné..., mais c'est une autre histoire ;-) ).
Date: 08-10-2019 19:35:08 - Post ID : 322070

Nom : Rouche_70 - 12 posts a ce jour (91.177.102.18)
Sujet : Nécessité d'intention
Post : Ah bon on réécrit les règles. On en lit de bonnes quand même.
Date: 08-10-2019 19:22:29 - Post ID : 322069

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Texal
Post : Plus depuis Arsenal... Je ne suis pas un "pro-Dominique", mais j'espère qu'il va bien malgré tout...
Date: 08-10-2019 18:54:29 - Post ID : 322068

Nom : texal - 1605 posts a ce jour (87.64.185.143)
Sujet :
Post : Tiens, plus de nouvelle de notre cher dominique depuis les 2 buts de Renaud ?
Date: 08-10-2019 18:45:19 - Post ID : 322067

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Ibrahimovic: "New York a la Statue de la Liberté, la Suède celle de Zlatan" https://sporza.be/nl/2019/10/08/ibrahimovic-new-york-heeft-het-vrijheidsbeeld-zweden -dat-van/
Date: 08-10-2019 18:36:50 - Post ID : 322066

Nom : Rudi - 3501 posts a ce jour (85.26.14.26)
Sujet : ...
Post : Merci T1000 de venir à ma rescousse. Vandersmissen est dans l'analyse et c'est intéressant (ceci souligné pour la rigueur recherchée, c'est tjs plus riche ainsi) et je dois bien avouer que la portée du passage qu'il soumet pose quand même question car si l'interprétation est aussi de mise quand il s'agit de siffler un coup on est pas sorti de l'auberge... il y a pourtant chaque fois défaut de précaution au minimum non?
Date: 08-10-2019 18:03:43 - Post ID : 322065

Nom : T1000 - 24 posts a ce jour (194.154.210.142)
Sujet : to Vandersmissen
Post : Je n'ai jamais vu ni entendu une nécessité d'intention pour qu'il y'ait faute, en dehors de la faute de main avant le recent changement de cette règle. D'ailleurs, l'article 12 ci-dessous dit bien qu'on parle d’attitude « imprudente » lorsqu’un joueur dispute le ballon sans attention, ni égard, ni précaution. Si le joueur dispute le ballon, ça signifie bien qu'il ne joue pas l'homme... Si l'intention était nécessaire, il y'aurait beaucoup moins de fautes sifflées (remember la glissade d'Onyewu contre Gand, il était clair qu'il n'y avait aucune intention, meme sans VAR).
Date: 08-10-2019 17:06:46 - Post ID : 322064

Nom : theo_poel - 10559 posts a ce jour (84.195.91.15)
Sujet : Rudi
Post : J'ai du rire ! Lulu, si tu nous lis... ;-)
Date: 08-10-2019 16:34:27 - Post ID : 322063

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (193.191.241.17)
Sujet : Rudi
Post : Merci à toi d'avoir retranscrit sur le guest la loi 12. En ce qui me concerne, le plus important et ce qui, je crois, fait éternellement débat est le morceau de phrase "de l'avis de l'arbitre" dans la loi 12. C'est ce que j'appelle l'intention car, par exemple, si tu disputes un ballon "sans attention ni égard ni précaution" par rapport aux autres joueurs, c'est qu'implicitement tu es prêt à commettre une faute (tu veux en tout cas la conséquence). Si ce n'est pas le cas, il n'y a pas de faute. Autrement dit si l'arbitre, de son avis, estime que tu n'as pas agi "sans attention ni égard ni précaution" (donc que tuas "joué le jeu"), il ne siffle pas faute, le simple contact ne suffit donc pas.
Date: 08-10-2019 14:38:10 - Post ID : 322062

Nom : vava - 680 posts a ce jour (212.224.225.141)
Sujet : coral
Post : Bonjour, Mithra, vendre ou garder ? A tu quelques infos ? Perso pas grand chose ! De ton côté, que comptes-tu faire ?
Date: 08-10-2019 14:19:07 - Post ID : 322061

Nom : Rudi - 3501 posts a ce jour (85.26.14.26)
Sujet : ...
Post : Lulu aussi est dans le hoquet depuis plus de 15 ans :-p
Date: 08-10-2019 14:12:12 - Post ID : 322060

Nom : Rudi - 3501 posts a ce jour (85.26.14.26)
Sujet : LdB
Post : Ben voilà ... je lisais les lois du jeu lors de ton intervention.
Date: 08-10-2019 13:56:06 - Post ID : 322059

Nom : Rudi - 3501 posts a ce jour (85.26.14.26)
Sujet : Vandermissen
Post : Tu indiques qu'il faudrait une "intention" lors de la commission d'une faute... je n'ai jamais vu cela ainsi. Mais, vu la pertinence habituelle de tes interventions, tu m'as fait douté crénom d'une pipe et je suis donc allé relire: Un coup franc direct est accordé si, de l’avis de l’arbitre, un joueur commet l’une des fautes suivantes de manière imprudente, inconsidérée ou violente : (...) • donne ou essaie de donner un coup de pied à l’adversaire ; (...) En cas de contact, la faute est sanctionnée d’un coup franc direct. • On parle d’attitude « imprudente » lorsqu’un joueur dispute le ballon sans attention, ni égard, ni précaution. Aucune sanction disciplinaire n’est nécessaire. •  On parle d’attitude « inconsidérée » lorsqu’un joueur agit sans tenir compte du caractère dangereux ou des conséquences de son acte pour son adversaire. Il doit être averti. •  On parle d’attitude « violente » lorsqu’un joueur fait un usage excessif de la force au risque de mettre en danger l’intégrité physique de son adversaire. Il doit être exclu.
Date: 08-10-2019 13:55:05 - Post ID : 322058

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Vandersmissen
Post : C’est ce que j'essayais de t'expliquer : l'intention dans le cas qui nous occupe n'a plus aucun sens, sinon on doit arrêter de siffler une faute pour un tacle en retard par exemple... Le cas qui nous occupe ne laisse pas de place à l'interprétation, c'est un coup qui est donné volontairement et, à moins que Haroun ait un sacré problème de vue, quand tu veux shooter dans un ballon et qu'il y a entre toi et le ballon un joueur, il y a beaucoup de chance que tu touches le joueur, donc tu t'abstiens... ou alors tu essayes qd même, touche le joueur et donc penalty... Il aurait eu Avenatti dans son dos et lui aurait donné un coup de bras, coude ou autre, sans intention, je pourrais comprendre... mais ici, on n'est pas du tout dans ce cas de figure-là...
Date: 08-10-2019 13:31:55 - Post ID : 322057

Nom : DonSide - 2 posts a ce jour (81.243.22.25)
Sujet : azerty - Post ID : 322052
Post : Etant actif dans le hockey depuis plus de 15 ans , je peux te confirmer que les palabres sur une décision arbitrale suite à l'intervention de la vidéo sont extrêmement rare , l'arbitre qui analyse la phase est très souvent un arbitre encore en activité et ses explications sont audibles par tout le monde, de plus les ralentis que tout le monde peut voir sont à 99% tellement précis que même si en direct tu as une impression évidente , celle-ci peut changer quand tu vois le ralenti. Si il y avait les moyens financiers pour mettre l'analyse vidéo à tous les matchs , on le ferait sans hésiter mais on a pas les moyens du Foot. Au foot je ne comprendrai jamais comment on y est pas encore arrivé vu que la technologie est au point et ce n'est pas une question du budget, il n'y a là , selon moi, qu'une question de volonté....
Date: 08-10-2019 13:27:17 - Post ID : 322056

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (193.191.241.17)
Sujet : LdB
Post : C'est là que réside toute la difficulté (et la beauté ?) de l'arbitrage : l'arbitre doit déterminer si intention il y a eu ou pas, ce qui laisse une très grande place à l'interprétation. C'est aussi ce qui pose problème avec les "hands" et que l'on a essayé de régler benoîtement en décrétant que toute main dans le rectangle (suivant des conditions à la mords-moi-le-noeud) était punissable. le VAR n'apporte rien (hormis dans les cas flagrants de hors-jeu ou de ballons ayant/n'ayant pas franchis la ligne, voire de faute flagrante non vue par l'arbitre) puisque les camionettemen doivent aussi interpréter les phases qui leur sont soumises. Le VAR tue l'arbitrage et le jeu.
Date: 08-10-2019 13:06:01 - Post ID : 322055

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To narene_rouche
Post : Heu oui, en même temps, on pourrait tellement en récuser qu'il n'en resterait plus pour nous arbitrer...
Date: 08-10-2019 12:35:54 - Post ID : 322054

Nom : Orlandi16 - 3569 posts a ce jour (163.157.254.25)
Sujet : Grundel
Post : La conclusion est la suivante: plus l’attaquant est grand et massif, plus tu peux torpiller les chevilles. Idéalement il faudrait un nain de jardin comme avant centre. A chaque contact il y aurait penalty. Mimmi Mathy n’a pas un frère qui fait du foot?
Date: 08-10-2019 12:35:39 - Post ID : 322053

Nom : azerty - 3929 posts a ce jour (87.66.43.242)
Sujet :
Post : 2 choses quand même intéressante hier dans La Tribune : la séquence tactique de Still (comme expliqué par Stzani) et la proposition de je ne sais plus qui de rendre audible les discussions entre le var et l'arbitre (comme au hockey par exemple) ... que se sont dit Allen et Lambrecht dimanche à 19h51 ?
Date: 08-10-2019 12:27:18 - Post ID : 322052

Nom : narene_rouche - 1409 posts a ce jour (185.173.181.209)
Sujet : Var(ech)
Post : J'ai pas tout suivi : On peut récuser un arbitre de champ (ce qu'on aurait dû faire depuis longtemps avec Boucault) mais peut-on récuser un arbitre dans la camionnette? Si pas le cas, il y a une impunité coupable.
Date: 08-10-2019 12:25:52 - Post ID : 322051

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Ilfordriver
Post : Evidemment que les équipes devraient pouvoir demander... mais est-ce logique que des choses pareilles puissent se produire avec les ralentis et les prises de vue des caméras? Comment peut-on se tromper à ce point?
Date: 08-10-2019 12:07:49 - Post ID : 322050

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet : Vandersmissen
Post : à 11h31 c'est apéro ? :-))
Date: 08-10-2019 12:06:38 - Post ID : 322049

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Vandersmissen
Post : Je veux bien aller dans ton sens, mais s'il n'y a pas de peno pour nous car pas d'intention d'Haroun, n'en va-t-il dès lors pas de même pour Cimirot? Il est surpris par Refaelov qui se retourne, mais (et je me trompe peut-être parce que ce n'est pas la phase qui a retenu le plus mon attention...) il me semble que ce dernier fait encore moins un geste/mouvement pour le bloquer ET que le contact avec le pied de Refaelov est encore plus léger... Dans ce cas y a-t-il plus d'intention et donc penalty pour l'Antwerp?
Date: 08-10-2019 12:06:01 - Post ID : 322048

Nom : Ilfordriver - 87 posts a ce jour (78.157.85.171)
Sujet : Grundel
Post : Dana les sports ou ta méthode est appliquée. La décision est alors prise par les arbitres vidéo, l arbitre de terrain n a plus le pouvoir de décision . Je suis 100% d accord avec toi , ce sont les équipe qui devraient pouvoir faire la demande , je ne comprends même pas pourquoi le système en foot est comme il est, cà ne peut amener que de la confusion.
Date: 08-10-2019 11:59:53 - Post ID : 322047

Nom : Grundel - 14540 posts a ce jour (193.191.180.235)
Sujet :
Post : J'ai beau retourner le problème dans tous les sens, si on veut éviter une quelconque complicité potentielle entre arbitres, VAR et dirigeants, je pense qu'il faut introduire la méthode qui vaut dans d'autres sports, à savoir permettre à chaque équipe de réclamer sur un match 2 ou 3 (voire un seul) appel à la vidéo, pas plus. L'arbitre ne pourra alors plus se dérober et devra visionner la phase. Ce qui ne veut pas dire qu'il abondera dans le sens du requérant, évidemment, mais s'il déjuge les images, il passera vraiment pour un malhonnête ou un con devant tout le monde.
Date: 08-10-2019 11:45:31 - Post ID : 322046

Nom : OLiK - 5379 posts a ce jour (46.29.180.85)
Sujet : To@LdB
Post : Entièrement d'accord avec toi!
Date: 08-10-2019 11:35:34 - Post ID : 322045

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (193.191.241.17)
Sujet : (anti-)VAR
Post : +1 theo !!!
Date: 08-10-2019 11:33:32 - Post ID : 322044

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (193.191.241.17)
Sujet : Penalty sur Avenatti
Post : Comme tous, je suis très déçu que l'arbitre n'ait pas donné un peno. cependant en revisionnant les images à tête reposée, je ne le trouve pas si flagrant que ça. Il y a un coup de pied d'Haroun mais est-ce une faute (qui, je le rappelle, nécessite une intention) ? Dans le sens contraire, pas sûr que nous les rouges aurions été d'accord avec un penalty sifflé contre nous...
Date: 08-10-2019 11:31:58 - Post ID : 322043

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Sorti blessé lors de la rencontre disputée par le Standard à l’Antwerp, Maxime Lestienne a dû déclarer forfait pour les Diables rouges. Il souffrirait, selon les premiers examens médicaux, d’une élongation aux ischios. Si le diagnostic est bien confirmé mercredi matin, Maxime Lestienne pourrait être de retour dans une dizaine de jours. Dans ces conditions, sa participation au choc face au Racing Genk (le samedi 19 octobre à 18h00) reste possible.
Date: 08-10-2019 11:31:22 - Post ID : 322042

Nom : theo_poel - 10559 posts a ce jour (84.195.91.15)
Sujet : var
Post : De toutes façons, var ou pas, si on veut tricher, on trouve toujours! D'ailleurs, quand ce même var accorde un but dont le donneur de l'assist ramène de manière flagrante le ballon de la main dans sa course ????? Evidemment, quand il s'agit de décider d'un titre à 25 briques, plus rien ne m'étonne, et ce dans un contexte footbalistique, ou des clubs peuvent tricher à qui mieux mieux, de manière avérée, et obtenir quand même leur licence, et où d'autres, à bruge comme par hasard, des écoutes nous apprennent que les arbitres sont sous contrôle...sans blagues… quant au match à l'antwerp, c'est dégoûtant, c'est répugnant, c'est frustrant...mais, les chiens aboient, la caravane passe !! quand je pense qu'il y a encore des supporters du standard qui ont de la sympathie pour bruge en europe...vous reprendrez bien un peu de vaseline??
Date: 08-10-2019 11:27:59 - Post ID : 322041

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Olik
Post : Et du temps d'un Ezekiel, on aurait dit que le contact était léger mais qu'avec sa vitesse et son petit gabarit, c'était plus spectaculaire... La seule vérité, coup de pied sur le joueur sans toucher le ballon, joueur déséquilibré, c'est faute... et donc penalty! On ne devrait même pas plus discuter que cela...
Date: 08-10-2019 11:19:07 - Post ID : 322040

Nom : theo_poel - 10559 posts a ce jour (84.195.91.15)
Sujet :
Post : Et maintenant, place à la semaine infernale: contre genk, à francfort, à bruge!
Date: 08-10-2019 11:14:58 - Post ID : 322039

Nom : OLiK - 5379 posts a ce jour (46.29.180.85)
Sujet : To@LdB
Post : Dis toi bien que sur l'action de dimanche passé, tu aurais eu un Ezekiel à la place d'Avenatti. Le nigérian volait un mètre plus loin. Le gabarit d'Avenatti a fait qu'il ne s'est pas laissé démonter directement. Il a été trop honnête.
Date: 08-10-2019 11:13:36 - Post ID : 322038

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : VAR et interprétation
Post : Euh... c’est quand même fabuleux de parler d' "interprétation" sur une phase où un joueur donne un coup de pied qui n'échappe absolument pas aux caméras, le tout sans jamais toucher le ballon... Je vais rappeler que ce même VAR nous avait annuler un but pour une faute sur Bakkali l'an dernier, faute qui est évidemment la même que celle sur Avenatti... et quand je dis la même, je dirais plutôt la même avec un bien plus grand impact et une plus grande force... Et ce jour-là, personne, dans ceux qui défendait la cause arbitrale, n'a parlé d' "interprétation"... Et dernier point, hier personne ne parlait d'interprétation, on disait juste qu'Avenatti n'était pas tombé... Je suppose qu'on voulait dire "assez vite", puisqu'il est tombé dans la seconde qui suivait... Et comme je l'ai déjà rappelé, dans le passé, pour être "tombé" trop facilement, Lestienne s'est pris deux jaune cette année (dont une s'est transformée en rouge au final) et Poco il y a deux saisons (alors que là, aucune caméra ne prouvait le contact, mais aucune ne prouvait l'inverse...) s'est pris une jaune (qui s'est transformée également en rouge au final)... Alors, à un moment donné, l'arbitrage, il sera temps qu'il se regarde dans le miroir et fasse son mea culpa, car si pour des phases litigieuses, on a toujours une excuse qui va dans le même sens, c'est à dire contre le même club, on n'a pas fini d'entendre des choses absurdes...
Date: 08-10-2019 11:07:50 - Post ID : 322037

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (193.191.241.17)
Sujet : sztani
Post : Merci de m'apporter ce soutien ! Pour la place de 6, je trouve aussi que Cimirot n'a pas assez d'impact physique. Je suis aussi d'accord avec toi sur le fait que Bokadi aurait certainement pu remplir ce rôle à la satisfaction générale. je pense qu'Agbo aussi (il l'avait montré sous RSP). Et je suis convaincu que Bastien dispose des qualités pour le faire. Comme tu le dis très justement, il faudrait alors évoluer avec la mentalité consistant à vouloir marquer un but de plus que l'adversaire (autrement dit jouer chaque match pour le gagner ou encore dit autrement retrouver la culture de la gagne). Je pense qu'en attaque et dans l'entrejeu on a le matos nécessaire pour jouer dans cette disposition. là où le bât blesse, c'est en défense (même si Bodart est en train de monter tout doucement en puissance). Je plaide aussi pour le duo Emond-Avenatti (avec derrière eux Bastien, Carcela, Lestienne et Polo, voilà qui aurait de la gueule).
Date: 08-10-2019 10:51:44 - Post ID : 322036

Nom : sztani - 2557 posts a ce jour (109.88.253.123)
Sujet : to grundel
Post : Pour les hands et les hors-jeu (traçage de la ligne au moment de la passe), c'est la camionnette qui prend les devants et le dessus. Pour le reste, c'est l'arbitre qui décide en finale. On en arrive ainsi à la conclusion qu'aux yeux de Lambrechts, sa décision était limpide et indiscutable puisqu'il n'a même pas daigné aller visionner l'écran pour s'en assurer. Pourquoi Alen ne l'a-t-il pas invité à le faire ? Et si il l'a fait, quelle est la vraie version de Lambrechts. Filip Joos disait que "lorsqu'un défenseur prend tout" (jambe, pied d'appui, ballon) Avenatti devait alors tomber vers Haroun et non n'en éloigner. On pousse donc loin la cinématique des gestes des joueurs...
Date: 08-10-2019 10:40:28 - Post ID : 322035

Nom : sztani - 2557 posts a ce jour (109.88.253.123)
Sujet : EXTRA TIMES
Post : Un invité "attendu" sur base du contexte du week-end en Flandre. Un Clément réaliste, discret, prudent mais ferme dans ses propos. A la question de savoir si il rêve de terminer la compétition invaincu, il ne tombe pas dans le piège à con tendu par Filip Joos. Il s'est étonné que La Gantoise n'ait pas eu un pénalty flagrant selui lui et s'est aussi plaint du mauvais fonctionnement du VAR. Il a tacitement admis que Mats Rits a eu beaucoup de chance de pouvoir terminer ce match en n'écopant même pas d'une jaune. Selon leur évaluation, Lardot (je le postais hier) doit rétrograder dans la hiérarchie ainsi que notre bourreau d'hier Lambrechts. Ils ont montré toutes les brutalités anversoises impunies, pénalty sur Avenatti compris. Ils ont donné raison à Refaelov sur la dispute de bac à sable. Clément dit qu'à Bruges, on veut être en ordre utile en 2024 pour pouvoir faire partie du gratin européen et on s'y emploie chaque jour. Le Diagne volé aux Mauves apparaît à mots couverts un peu comme un caractériel qui lui donne beaucoup de travail.
Date: 08-10-2019 10:32:57 - Post ID : 322034

Nom : sztani - 2557 posts a ce jour (109.88.253.123)
Sujet : to vandersmissen
Post : Je ne sais pas si tu as vu LA TRIBUNE hier soir. Parmi les initiatives qu'ils ont prises pour toiletter l'émission dont l'AUDIMAT est semble-t-il en augmentation, il y a la séquence "tactique" animée par les STILL, qui passent à la tronçonneuse les systèmes et autres plans de jeu. Hier, je me suis franchement régalé. Si j'étais Jess Thorup, je paierais un verre avant de sortir. Phases de jeu et ralentis à l'appui, il a démontré à quel point il était difficile à une défense de bien jouer devant deux attaquants; trois défenseurs ne suffisent absolument pas pour ce faire. Je le suspectais depuis un petit temps mais hier, j'ai eu la preuve que mon idée Avenatti-Emond était très bonne. Thorup a attendu la mi-temps (3-0) pour revoir ses batteries et lancer Depoître qui, à l'interview, déclara poliment qu'il était difficile d'entrer dans un match quand la messe est dite. La Gantoise fut très consistante en deuxième mi-temps et avec un des deux pénaltys non sifflés, pouvait revenir dans le match à condition de mieux conclure que ne le fit Yaremnchuk. Mais chez nous, il faut bien constater que Cimirot ne rassure pas notamment par le manque d'impact physique. Avec Bokadi, dont on a pu se rendre compte de l'utilité suite à son absence à Arsenal, c'était jouable avec la philosophie: marquer plus que l'adversaire. Mais j'y vois une condition supplémentaire à remplir. Lestienne, Mpoku et surtout Carcela doivent produire moins de déchets.
Date: 08-10-2019 10:26:59 - Post ID : 322033

Nom : Grundel - 14540 posts a ce jour (193.191.180.235)
Sujet : VAR var away
Post : Je ne comprends pas la tentative de dédouanement du VAR concernant le péno sur Avenatti. "Interprétation"... euh oui, chaque action est sujette à interprétation, non ? Si le referee a interprété que Chadli faisait un hands, c'est juste la même chose, non? En quoi est-ce que ce serait davantage une erreur que de ne pas siffler la faute dans le rectangle sur Avenatti? Qu'ils ferment juste leur gueule et assument, plutôt que d'en rajouter dans l'absurde.
Date: 08-10-2019 10:26:58 - Post ID : 322032

Nom : Rudi - 3501 posts a ce jour (85.26.14.26)
Sujet : Var
Post : Footeux :-)) J'ai donc cru lire - car je ne m’appesantis guère sur les acticles à ce sujet tant cela m'énerve - qu'il y avait place à l'interprétation dans la camionnette aussi. Alors là, c'est le pompon. Le VAR tue le foot que j'aime...
Date: 08-10-2019 10:19:19 - Post ID : 322031

Nom : Vandersmissen - 1031 posts a ce jour (193.191.241.17)
Sujet : Raf
Post : La disposition tactique est bien plus qu'anecdotique : avoir deux réels attaquants sur la pelouse ou un seul multiplie par deux les qualités intrinsèques offensives de l'équipe. Même si 2 ou 3 joueurs d'entrejeu (dont les ailiers) se retrouvent en zone de finition, ce ne sont pas des attaquants, ils n'ont pas les mêmes réflexes, le même sens du but car l'attaque n'est pas leur place de prédilection. Ça ne signifie pas qu'ils ne peuvent pas bien s'en tirer mais ils ne pèseront pas autant que de vrais attaquants (un peu comme quand on fait jouer un défenseur en 6 ou un 6 en défense centrale ou un back en défense centrale, ça peut dépanner mais ce n'est qu'un pis-aller). Pour 2007-2008, il faudrait vérifier mais on jouait la plupart du temps avec le duo Mbokani-Jova, soit deux véritables attaquants. Igor étant souvent la 3e roue de la charrette. C'est avec Bölöni que l'on a commencé à jouer avec les trois ensemble, Jova glissant alors sur le flanc gauche. Donc, non ce n'est pas anecdotique : deux attaquants cela signifie plus de poids devant, plus de "chances" de marquer des buts. Maintenant ile st vrai, comme le dit très justement André que l'entrejeu et, surtout, la défense (ligne la plus problématique à mon sens dans l'équipe actuelle) doivent être solides.
Date: 08-10-2019 10:08:53 - Post ID : 322030

Nom : footeux - 3128 posts a ce jour (157.164.187.202)
Sujet : all
Post : A l’instar des observateurs en tribune qui doivent rendre compte des prestations du corps arbitral, on pourrait imaginer une camionnette pour surveiller la camionnette. La Belgique n’est plus à une absurdité près que diable (rouge)
Date: 08-10-2019 10:07:39 - Post ID : 322029

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Coupe de Belgique SC Charleroi-Gand sera diffusé sur RTL L’Union belge a dévoilé le calendrier des huitièmes de finale de Coupe de Belgique. >Mardi 3/12 (20h45) Antwerp-Genk (direct sur Sporza) >Mercredi 4/12 (20h) Standard-Rebecq (D2 Am)
Date: 08-10-2019 08:30:50 - Post ID : 322028

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Un VAR pas encore optimal But de Chadli annulé à tort, penalty oublié à Bruges-Gand et pas à... Antwerp-Standard: l’arbitrage-vidéo est loin de faire l’unanimité et pose question Les améliorations sont là, les couacs aussi… Quel bilan après dix journées ? Du côté du département arbitrage de l’Union belge, on préfère s’abstenir de tout commentaire public sur les principaux intéressés (donc les hommes en noir et les préposés à la vidéo). Même si, pour ce week-end, deux erreurs et une précision ont été soulignées par la commission d’arbitrage (lire par ailleurs). En fait, en interne, on réalise des « feedbacks » avec les arbitres après chaque rencontre, tant pour le terrain que pour le VAR. Et même si déjà lors des formations, on a pu constater que l’interprétation pouvait varier d’un arbitre à l’autre, les spécialistes en arbitrage se montrent positifs au moment de tirer le bilan, en ce début de saison. « Dans la majorité des cas, le VAR corrige des erreurs manifestes », assure Marcel Javaux, consultant à « La Tribune » tout de même remonté par le week-end écoulé. « Ce qui s’est passé à Antwerp - Standard avec des fautes sur Carcela et Avenatti, c’est tout simplement inadmissible. » On se souvient également d’autres cas assez flagrants où on n’a pas compris la réaction ou absence de réaction du VAR que ce soit plus tôt dans le championnat (une main dans le rectangle non sifflée lors de Bruges - Eupen) ou ce dimanche lors de Bruges - Gand. « Il y a quand même moins d’erreurs que dans le passé », pointe Stéphane Breda, notre consultant arbitrage. « Il y a beaucoup d’améliorations notamment pour valider ou non des buts, comme lorsque Lestienne a marqué de la main ou quand Chadli a touché le ballon du bras. Mais, d’un autre côté, il y a encore des couacs assez prononcés où personne ne comprend ce qui se passe. Parfois, on se demande si l’arbitre vidéo n’est pas parti boire un café. » Des matches avec 5 caméras et d’autres avec 10 caméras Un choix d’images inéquitable ? Si la camionnette du VAR contient toujours le même dispositif technique avec sept écrans et un technicien pour donner un coup de main à l’arbitre vidéo, tous les matches ne sont pas filmés par le même nombre de caméras. « C’est la société de production, Woestijnvis, qui décide du nombre de caméras pour un match », précise Stéphanie Forde, directrice opérationnelle du département arbitrage de l’Union belge. « Il y a deux modèles : le premier avec cinq caméras et un second où il y en a au minimum dix. » De quoi poser la question de l’équité entre deux rencontres, alors qu’il y a déjà eu des cas cette saison où un moins grand nombre de caméras a posé problème. « C’est de la discrimination », juge Marcel Javaux. « Qui peut se permettre de dire qu’un match est plus important qu’un autre ? Avec cinq caméras, les erreurs surviennent plus rapidement. » Un avis partagé en théorie par Stéphane Breda mais qui est conscient que la situation n’est pas près de changer. « Pour certains matches, cela me semble compliqué d’imposer douze caméras. Un match de milieu de classement sera toujours considéré comme moins important qu’une rencontre entre Bruges et Anderlecht. Mais je suis persuadé qu’on peut s’en sortir avec un dispositif de cinq. » Pas obligé sur un hors-jeu ou une faute de main Pourquoi l’arbitre ne va-t-il pas toujours voir l’écran ? Si le VAR intervient dans quatre situations bien précises (but valide ou non, penalty ou non, carte rouge ou non et bonne identité de la personne), le protocole n’est pas le même dans les différentes situations. Et il est éclairant dans le cas de figure de Charleroi – Anderlecht de vendredi dernier et le but inscrit par Nacer Chadli finalement annulé. « Il y a un protocole dans les lois du jeu », explique Javaux. « S’il y a une phase de jeu à vérifier avec la vidéo impliquant un hors-jeu ou une faute de main, l’arbitre de terrain ne doit pas aller voir l’écran. » Et Stéphane Breda d’insister sur ce cas précis. « La nouvelle règle stipule que si un joueur marque en touchant volontairement ou involontairement le ballon du bras, il y a faute. Et beaucoup de gens ne le savent pas. » Dans les autres situations, c’est l’arbitre présent au milieu du terrain de football qui est maître de sa décision et choisit de se déplacer ou non vers l’écran situé près de la touche. « Tout dépend de la nature de la communication », indique Breda. « On m’a dit que la saison dernière, un arbitre vidéo a dit à celui de terrain d’aller voir l’écran et il a dit non car il était persuadé de sa décision. » L’arbitre de terrain garde le dernier mot Est-ce que le VAR a tous les pouvoirs ? En ayant les images à disposition à n’importe quel instant de la rencontre, on pourrait penser que l’arbitre vidéo est dans une bien meilleure position pour juger les phases litigieuses. Ce n’est pourtant pas de cette manière que cela fonctionne puisqu’à l’exception d’une position de hors-jeu ou non et d’une faute de main ou non, c’est toujours l’arbitre présent sur le terrain qui a le dernier mot. « Le VAR ne peut intervenir que quand il est certain qu’il y a une erreur manifeste du collègue », rappelle Stéphane Breda. Faudrait-il changer cela ou donner un peu plus d’équilibre à la relation entre l’arbitre présent sur le pré et celui calfeutré bien au chaud dans sa camionnette ? « Le pouvoir doit être conservé par l’arbitre qui est sur le terrain », estime encore notre consultant arbitrage. Une vision qui pourrait évoluer avec le temps si le VAR parvient à devenir presque irréprochable tous les week-ends. Même si, évidemment, cela ne serait pas du ressort du département d’arbitrage mais dans les mains de l’IFAB (Inernational Football Association Board) qui a établi tous les protocoles et a donc le pouvoir de les changer. Le but de Chadli était valable ! La commision d’arbitrage a reconnu deux erreurs, ce W-E, commises par le même arbitre-vidéo ! Le premier but de Nacer Chadli (faute de main prétendue) à Charleroi n’aurait pas dû être annulé ! Dimanche, c’est La Gantoise qui aurait dû bénéficier d’un penalty au FC Bruges (faute sur Yaremchuk). L’arbitre présent dans la camionnette lors de ces deux rencontres : Nicolas Laforge. Par contre, selon la même commission, le VAR a eu raison de ne pas suggérer à M. Allen d’aller revoir la faute de Haroun sur Avenatti (Antwerp - Standard) car il n'y avait pas d’erreur « claire et évidente » de l’arbitre central. Mettre en place des « teams » arbitrage Une rivalité problématique ? Depuis le début de l’exercice 2019-20, le département arbitrage a systématisé le fait que ce sont des arbitres actifs qui opèrent également dans la camionnette du VAR. Une décision prise parce qu’il y avait eu de nombreux couacs avec ceux qui ont essuyé les plâtres comme Yves Marchand ou Tim Pots. Ils ne sentaient pas les matches parce qu’ils étaient éloignés des terrains depuis trop longtemps. « Mettre des arbitres actifs est une bonne idée », souligne Marcel Javaux. Mais est-ce que cela ne peut pas poser des problèmes à moyen ou long terme, étant donné que même si ces arbitres sont des collègues, ils sont également en concurrence et que les relations ne sont pas toujours cordiales ? « Je ne pense pas que la rivalité joue un rôle », coupe Breda dont les propos sont corroborés par Marcel Javaux. « Quand vous êtes dans la camionnette, vous êtes là pour rendre un service et pas pour réfléchir si le collègue sur le terrain est mieux ou moins bien classé que vous. » Et Stéphane Breda d’avoir une solution en tête pour mettre fin aux spéculations. « Je me demande s’il ne faudrait pas faire des quatuors avec l’arbitre de terrain et celui du VAR qui alternent leur place une semaine sur deux. »
Date: 08-10-2019 08:28:24 - Post ID : 322027

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Le Beerschot va contester la licence du FC Malines mardi devant la commission des litiges de l'Union belge de football. Les représentants du Beerschot seront reçus mardi à partir de 11h45 au siège de la fédération, a indiqué lundi à Belga Pierre Cornez, porte-parole de l'Union belge, confirmant une information de Sport/Voetbalmagazine. La plainte du Beerschot date du mois de juillet mais elle est traitée trois mois plus tard. Dès que la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) avait décidé de ne pas dégrader Malines à la suite du scandale de fraude dans le football belge, le Beerschot avait décidé de porter plainte. La décision de la CBAS forçait le Beerschot, battu par Malines en finale de la D1B la saison dernière, à rester dans l'antichambre de l'élite. Outre la procédure devant la commission des litiges, le Beerschot prévoit également de saisir la justice civile ainsi qu'une demande d'annulation pour contester la décision de la CBAS.
Date: 08-10-2019 08:18:48 - Post ID : 322026

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Le premier bulletin de notes des Rouches après 10 journées de championnat Après dix journées de Pro League, il est déjà l’heure de faire un premier bilan individuel des joueurs du Standard, grâce aux cotes moyennes attribuées par “La DH” (en championnat). Sans surprise, on retrouve Maxime Lestienne et Selim Amallah en tête de peloton. Pas internationaux pour rien Lestienne et Amallah sont les Rouches les plus en vue depuis le début de la saison. Le premier, blessé aux ischios, ne pourra malheureusement pas fêter son retour avec les Diables rouges après six ans et demi d’absence. Le second va découvrir la sélection marocaine pour la première fois de sa jeune carrière. Et ce n’est pas un hasard si leurs destins sont devenus internationaux. Car depuis le début de la saison, Maxime Lestienne (6,95 de moyenne) et Selim Amallah (6,78) sont les principaux joueurs en vue du côté du Standard. De retour à son meilleur niveau, le Mouscronnois, déjà auteur de 5 buts et 2 assists, est un poison pour les défenses de Pro League, dont il recherche le dos de manière permanente grâce à sa vitesse et sa vista. Amallah, lui, a été le leader technique du Standard en début de saison, en s’intégrant à vitesse grand V à son nouvel environnement, avant de rentrer légèrement dans le rang depuis sa blessure au pubis. Derrière ce duo , on retrouve Aleksandar Boljevic (6,75), qui n’a joué que deux matchs de Pro League mais qui a été particulièrement en verve face à Eupen (deux buts). Zinho Vanheusden (6,66), qui n’a joué que les trois derniers matchs avec assurance (son off day à Arsenal n’entre pas en compte dans notre classement) et Samuel Bastien (6,65), qui gagne en importance dans l’entrejeu du Standard semaine après semaine, complètent le top 5. À la sixième place, on retrouve Mehdi Carcela (6,56), qui doit surtout cette position à ses excellentes sorties de banc au Cercle puis face à Courtrai. Arnaud Bodart (6,55), très régulier depuis le début de la saison dans les cages liégeoises et Renaud Emond (6,5), le meilleur buteur buteur liégeois avec six buts, complètent le top 8. Dans la foulée de Gavory, Mr Régularité Le latéral gauche français n’est pas passé à côté d’un seul match. Il a été recruté l’été dernier en provenance d’Utrecht alors que personne ne le connaissait. Mais on a l’impression qu’il est au Standard depuis plusieurs années. Excellent sur le flanc gauche de la défense, Nicolas Gavory (6,1) est Monsieur Régularité côté liégeois depuis le début de la saison. C’est bien simple : il n’est pas encore passé à côté d’un seul match et enchaîne les prestations de bonne facture. Dans le lot des joueurs réguliers, on peut ajouter Paul-José Mpoku (6,42), précieux depuis qu’il a débuté la saison un peu plus tardivement que ses équipiers suite à la Can et sauveur de son équipe contre Charleroi malgré un match moyen, Kostas Laifis (6,28), impeccable en défense malgré une prestation plus compliquée à Anderlecht, Gojko Cimirot (6), toujours aussi précieux dans l’axe de l’entrejeu malgré l’une ou l’autre sortie plus fébrile (à Saint-Trond et à Anderlecht, notamment) et Collins Fai (6), qui n’a débuté que deux rencontres comme titulaire mais qui a prouvé qu’il était en mesure d’apporter une vraie concurrence à Mergim Vojvoda sur le côté droit… et à Nicolas Gavory sur la gauche. Ils ont besoin de temps Vojvoda, Limbombe et Avenatti ne peuvent que monter en puissance. On ne va pas le cacher : pour l’instant, son début de saison n’est pas satisfaisant. Très intéressant lors de la préparation, Mergim Vojvoda (5,56) n’a pas encore été en mesure de confirmer les espoirs placés en lui lors de son arrivée de Mouscron. Mais vu ses qualités (de centre, notamment), cela n’est probablement qu’une question de temps. Le même constat peut être fait pour Anthony Limbombe (5) et Felipe Avenatti (5,25). Le premier revient d’une année compliquée mentalement à Nantes, le deuxième revient d’une blessure handicapante aux adducteurs. Nul doute qu’ils seront des joueurs importants cette saison. Ce qu’espéraient également devenir Merveille Bokadi (5,3) et Noë Dussenne (4,5), coupés dans leur élan par une blessure aux ligaments croisés après un début d’exercice délicat en défense centrale (même si l’ancien Mouscronnois n’a joué qu’un match sur le terrain synthétique de Saint-Trond, où il serait injuste de le juger, alors qu’il venait de signer). Enfin, Milos Kosanovic (5,6) n’avait pas rassuré en début de saison avant de quitter le Standard pour Al-Jazira fin août.
Date: 08-10-2019 08:17:15 - Post ID : 322025

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : Match d'Europa League du Standard reporté: "Une fois de plus, il est regrettable de constater que les pressions financières ont prévalu" Dans un communiqué, la famille des Rouches a déploré la décision de reporter le match initialement prévu le 27 novembre à 16h50. "La date de ce match prévue depuis plus d’un mois a été malheureusement retardée au lendemain, le jeudi 28 novembre à 21h. Ce report, décidé sans aucune concertation avec notre club, place nos fidèles supporters dans une situation inextricable quant aux réservations de vol, d’hébergement ou encore pour l’organisation de leurs vies professionnelles. Une fois de plus, il est regrettable de constater que les pressions financières ont prévalu au détriment du respect le plus élémentaire des supporters".
Date: 08-10-2019 08:16:12 - Post ID : 322024

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (193.191.219.80)
Sujet :
Post : Affaire Viera : Las Palmas en appel au TAS, le Standard doit patienter L’affaire Jonathan Viera, du nom de ce joueur espagnol recruté par le Standard à Valence à l’été 2014 et revendu à Las Palmas douze mois plus tard, n’est pas encore terminée. À la fin du mois de juillet dernier, la FIFA, que le Standard avait saisie, avait donné raison au club liégeois qui, lors de la revente définitive de l’intéressé, avait négocié un pourcentage de 20 % sur un futur transfert. Lequel transfert s’est réalisé quelques mois plus tard : devenu une valeur sûre de la Liga et international espagnol sous le maillot de Las Palmas, Jonathan Viera avait rejoint le club chinois de Beijing Goan en février 2018 pour une somme d’une vingtaine de millions d’euros avant, pratique connue, que celle-ci ne soit revue à la baisse pour tourner autour des 11 millions d’euros. 2,35 millions d’euros Le Standard avait donc logiquement réclamé son dû, mais Las Palmas était resté sourd à ses appels et n’avait pas bougé. Du coup, le club liégeois n’avait eu d’autre solution que de porter l’affaire devant la FIFA qui avait prié le club espagnol de s’exécuter en versant au Standard la somme de 2,2 millions d’euros, assortie d’un autre montant de 150.000 euros, à titre d’intérêts de retard. Le club principautaire devra toutefois encore patienter un peu pour récupérer son argent. C’est que la direction de Las Palmas, qui conteste la décision, avait demandé à la FIFA à recevoir les motivations de celle-ci, qui lui sont parvenues au début du mois de septembre. À partir de ce moment-là, le club espagnol disposait de 21 jours pour se pourvoir en appel devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), ce qu’il a finalement fait. Du coup, le Standard devra patienter pour recevoir le montant qui lui est dû, sachant que la décision du TAS devrait intervenir dans un délai de six à douze mois. Mais à Sclessin, l’optimisme continue à dominer, le TAS confirmant, la plupart du temps, les décisions de la FIFA alors qu’on a le sentiment que Las Palmas s’est pourvu en appel davantage pour gagner du temps que pour véritablement espérer une issue favorable.
Date: 08-10-2019 07:58:25 - Post ID : 322023

Nom : SAXON - 17143 posts a ce jour (109.88.135.7)
Sujet : to all
Post : Salut les Rouches.
Date: 08-10-2019 06:01:52 - Post ID : 322022

Nom : Raf - 1599 posts a ce jour (94.109.118.163)
Sujet : Grundel Rudi Sztani & Co
Post : Il m’a fallu 1h pour assimiler ce que le guest a produit ce lundi. Beaucoup de belles idées et d’échanges qui contrastent avec ceux d’une défaite. Il y avait bien un peu de challenge dans mon post de ce matin, car il fallait un sérieux coaching pour voir ce standard dépité après la leçon du démérite stadium engager la rencontre de cette manière. Car il l’a échappé à personne que c’est bien nos rouches qui devaient se retrouver devant à la mi-temps, cimirot en a décidé autrement. De même que notre secteur offensif, trop prévisible. Ou plutôt trop peu imprévisible... nuance importante à mes yeux. Cimirot, je ne lui en veux pas. Il est notre seule vraie solution à ce poste ingrat mais architecturalement primordial. Amallah en 6, je n’y crois pas. Il y a trop de jeu chez lui. A moins que Raskin ne soit prêt ou qu’agbo ne casse son prêt (ça m’étonnerait que ça enchante MPH) pas d’autre solution qu’une nouvelle recrue. Le 451. Je crois que cette notion n’est plus qu’anecdotique. Combien de fois ne voit-on pas 3 ou 4 joueurs sur la même ligne que la défense adverse ? Jouer avec 1 attaquant en possession, ça n’existe plus. Les appels des ailiers offensifs sont nombreux au cours d’un match. Ils sont d’ailleurs systématiquement placés sur leur mauvais pied pour rentrer dans le jeu et aider l’attaquant central. Le standard champion de 2007-08-09ne procédait pas autrement, Igor jouait le rôle d’amallah aujourd’hui. Mais c’est vrai, on avait un attaquant 4* aux qualités encore hors normes plus de 10 ans plus tard !? Ce qui m’amène évidemment à Emond, de nouveau et enfin buteur. Vous l’avez Lulu et reLulu, j’apprécie le joueur et son mental. Ses médiocres conservations et qualités techniques font parties du package, ça me convient car il n’abandonne pas et c’est une clé du redressement. Rudi trouve sa position trop basse sur le terrain, moi je la trouve trop haute. Souvent bien trop esseulé à tenter un pressing qu’il amorce trop en pointe. Pareil en reconversion offensive où il semble en décrochage de ses milieux... il n’est pas un point d’appui, la constatation est collégiale. Alors quelle est sa véritable place sur l’échiquier ? Je me dis que si les souhaits de sztani se réalisent, à savoir que nos milieux (Mehdi, polo et un peu moins Lestienne) augmentent leur volume de jeu, conservent un peu plus le ballon et trouvent un appui un rien plus haut (amallah, Avenatti) le gap sera comblé et l’inoxydable Renaud y trouvera son compte. Je crois que la mayonnaise est en train de prendre, mais si vous l’avez déjà tentée, c’est très facile de se louper. Pour finir, je le répète ;-), Mehdi ne doit jamais commencer un match Non relu, poste sur smartphone...
Date: 08-10-2019 00:14:25 - Post ID : 322021

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : La Tribune
Post : Souvent critiquée mais je viens de regarder la page arbitrage : Penalty indiscutable pour Avenatti et à l'unanimité Carte Rouge pour la faute sur Carcela aussi à l'unanimité Il faut être objectif avec MJ et les chroniqueurs présents et le souligner.
Date: 08-10-2019 00:09:23 - Post ID : 322020

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : Mbokani Jova
Post : C’etait genial le 4 4 2 a cette époque , mais si on met de côté la qualité de ces deux joueurs , Nous avions un milieu Witsel Defour Fellaini C’est dingue quand on y pense
Date: 07-10-2019 23:48:49 - Post ID : 322019

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : Merci aux guesteurs
Post : Pour cette journée et les différents intervenants quant aux changements de tactique, positionnement ...... pour la petite histoire j’ai passé du bon temps à simuler sur papier les différentes idées émises et c’est chouette de mettre noir sur blanc j’ai joué à l’apprenti coach. C’est quand même un métier compliqué, un peu plus facile quand on considère que chaque joueur est au top de sa forme. Je préfère mon rôle de supporter c’est bien plus relax et alors quand on pense à la qualite et aux défauts de chaque adversaire alors la j’ai vite abandonné. Du pour du contre trouver le bon équilibre c’est très ardu J’ai toujours été un amateur du 4 4 2 mais si on prend l’equipe d’aujourd’hui je ne vois pas MPH debuter un match avec ce système, il faut vraiment un top milieu de terrain ou la moindre erreur individuelle se paye chère surtout que notre défense n’est pas encore au top. J’espere que cela viendra cela voudrait dire une belle progression de plusieurs joueurs
Date: 07-10-2019 23:42:34 - Post ID : 322018

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Markovic a été prêté au Partizan Belgrade >> 4 matches - 3 buts
Date: 07-10-2019 23:37:59 - Post ID : 322017

Nom : sa_pinto - 4674 posts a ce jour (87.67.183.24)
Sujet : Markovic
Post : Celui la nous ferait un bien fou
Date: 07-10-2019 22:39:21 - Post ID : 322015

Nom : Azerty - 3929 posts a ce jour (81.242.55.243)
Sujet : Sa pinto
Post : Markovic ou un truc comme ça
Date: 07-10-2019 22:37:44 - Post ID : 322014

Nom : redvador - 2219 posts a ce jour (62.235.40.51)
Sujet : André 322006
Post : Mdrrrr je ne pensais plus au frangin !!! 😄👍
Date: 07-10-2019 22:35:53 - Post ID : 322013

Nom : sa_pinto - 4674 posts a ce jour (87.67.183.24)
Sujet : Mercato
Post : Comment s'appelait ce joueur mauve preté par Liverpool qui devrait être assez libre de contrat ?
Date: 07-10-2019 22:33:39 - Post ID : 322012

Nom : Azerty - 3929 posts a ce jour (81.242.55.243)
Sujet : La Tribune
Post : ... ou plutôt La Trinulle !!! Il y a longtemps que je n’avais plus vu cette émission et je trouve que c’est encore pire que le pire d’avant. Entendre Leconte bafouiller et se tromper tout le temps, le tout en jouant non stop avec son alliance ... Et puis voir leur classement « soulierd’o «  après 10 matchs et y voir 2 anderlechtois sur le podium ... c’est une blague ou quoi ? Bref, je ne suis pas prêt à recommencer l’expérience !
Date: 07-10-2019 22:11:28 - Post ID : 322011

Nom : lulu - 10485 posts a ce jour (109.131.152.99)
Sujet : zeus
Post : et la standard est mensongère dans les communications officielles - c'est d'autant plus déplorable!
Date: 07-10-2019 21:47:33 - Post ID : 322010

Nom : lulu - 10485 posts a ce jour (109.131.152.99)
Sujet : zeus
Post : tu ne veux pas comprendre ou quoi? voici LA COMMUNICATION OFFICIELLE DE LA RTBF : https://www.rtbf.be/sport/football/europe/europaleague/detail_vitoria-standard-depla ce-les-precisions-de-la-rtbf?id=10333786 c'est clair, NON?
Date: 07-10-2019 21:44:18 - Post ID : 322009

Nom : luicky - 9 posts a ce jour (155.33.137.16)
Sujet : To Stephuy
Post : J'ai l'impression que, quand il s'agit de justifier des erreurs contre nous, toutes les excuses sont bonnes.. Même chose quand il s'agit de nous condamner pour des chants et pas les flamands.. car ce weekend, selon Kevin sauvage sur twitter, les chants flamingants ont encore retentis..
Date: 07-10-2019 21:34:24 - Post ID : 322008

Nom : stephuy - 12033 posts a ce jour (94.107.189.198)
Sujet :
Post : Stephane Lecaillon @StephLecaillon · 3m Pour le département arbitrage professionnel de l'union belge,le VAR a eu raison de ne pas suggérer à M.Allen d'aller revoir la faute de Haroun sur Avenatti car il n'y avait pas d'erreur "claire et évidente" de l'arbitre central. En gros, il s'agit d'une interprétation
Date: 07-10-2019 21:27:27 - Post ID : 322007

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Redvador
Post : Ben non c'est une super idée mais la Lazio a été plus rapide :-)
Date: 07-10-2019 20:47:35 - Post ID : 322006

Nom : zeus - 5172 posts a ce jour (85.201.202.105)
Sujet : guimaraes -arsenal
Post : est (resté) programmé le mercredi 6/11 à 17h, lui! une explication mr lecomte?
Date: 07-10-2019 20:43:01 - Post ID : 322005

Nom : redvador - 2219 posts a ce jour (62.235.40.51)
Sujet : André
Post : Et pourquoi pas Milincovic en 6 ? 🤭 Ok, je sors...
Date: 07-10-2019 20:42:12 - Post ID : 322004

Nom : zeus - 5172 posts a ce jour (85.201.202.105)
Sujet : tribune
Post : c'est faux, il n'y a pas 3 clubs(50km ronde) qui jouent le même jour à domicile! Il n'y en a que 2 (braga et guimaraes,porto est en déplacement)
Date: 07-10-2019 20:40:21 - Post ID : 322003

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Orlandi16
Post : C'est super intéressant. Tu vois Amallah en 6 mais le gars c'est un milieu offensif. Tu me mets la trouille de tout changer :-)
Date: 07-10-2019 20:17:04 - Post ID : 322002

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : avec 81 % des votes
Post : sur le site officeil c'est très rare.
Date: 07-10-2019 20:11:10 - Post ID : 322001

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : et pour EMOND
Post : Ce qui me fait plaisir , il est désigné homme du match à une écrasante majorité.
Date: 07-10-2019 20:06:14 - Post ID : 322000

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Orlandi16
Post : franchement. Emond ou Carcela? C'est mer ou montagne Franchement Emond réalise un excellent début de saison, il inscrit des buts , il se bat et il rempli très bien son rôle. Modifier son positionnement, c'est le condamné. jamais il ne sera aligné sur le flanc droit. J'ai lu ici que MPH avait évoqué cette possibilité, je n'y crois pas une seule seconde. Pour garder un noyau très large et garder la motivation , c'est clair qu'on ne va pas dire à un joueur, écoute sauf blessure ton poste est occupé. C'était l'époque peut être ou Oulare était proche d'un retour. Jusqu'à présent, Emond est incontournable en 9. Avenatti n'est pas un 9 même sil peut à la rigueur dépanné.
Date: 07-10-2019 20:02:54 - Post ID : 321999

Nom : luicky - 9 posts a ce jour (155.33.132.64)
Sujet : Orlandi16
Post : Je trouve qu'il s'est amélioré sur ce point ! En plus j'aime bien les retours défensifs de Carcela quand il est frustré d'avoir perdu le ballon.. ^^
Date: 07-10-2019 19:59:55 - Post ID : 321998

Nom : rodu - 2474 posts a ce jour (109.89.182.6)
Sujet :
Post : L’homme du week-end : Renaud Emond, symbole d’un Standard revanchard Sauveur des siens à l’Antwerp, le capitaine des Rouches a incarné la révolte des hommes de Michel Preud’homme au Bosuil en inscrivant son 5e et son 6e but de la saison. Il ne célèbre plus ses buts comme le phoenix. Mais il n’a pas perdu sa bonne habitude : il renaît toujours de ses cendres. Dimanche soir, à Anvers, Renaud Emond a retrouvé le chemin des filets après sept semaines sans marquer. Mais il a surtout permis à un Standard revanchard de relever la tête après sa claque londonienne (0-4 à Arsenal) et alors que les Rouches étaient menés 2-0 dans un Bosuil surchauffé. Il a aussi rappelé à certaines voix qui s’élevaient déjà contre son soi-disant manque d’efficacité que pour marquer, il faut avoir de bons ballons et, surtout, des occasions. Et lors des six derniers matches, elles se comptaient sur les doigts d’une main (il n’a eu qu’une vraie possibilité, face à… Lommel). Dimanche soir, face à l’une des défenses les plus impressionnantes de notre compétition (1m90 de moyenne pour le duo Arslanagic-Hoedt), le Gaumais s’est distingué par son sens du placement. A la réception d’un centre de Fai (qui peut dire merci à son équipier d’avoir sauvé son match après sa grossière erreur), Emond a d’abord trouvé la lucarne du but de Bolat d’une tête puissante avant d’égaliser, d’une frappe (compliquée) du pied gauche en pleine course sur un centre en un temps de Lestienne. Deux buts qui permettent à l’attaquant des Rouches de porter son compteur à six réalisations, faisant de lui le meilleur buteur belge de notre compétition, mais qui ne doivent pas occulter une vraie progression dans le jeu sans ballon. Passé maître dans l’art d’embarquer un défenseur avec lui pour créer de l’espace profitable à ses équipiers (Lestienne en premier), Emond ne perd que très peu de ballons en déviation, et aère souvent le jeu, même dans les contextes plus compliqués, respectant à la lettre les consignes de son coach. Comme à Arsenal, où il fut l’un des moins mauvais Liégeois, même s’il a touché peu de ballons. Brassard autour du bras (même si ce ne fut bizarrement pas le cas à l'Emirates, où Mpoku était capitaine), Renaud Emond a également gagné en envergure au sein du groupe liégeois, dont il est un leader silencieux et où il est apprécié de tous. Une image suffit également a résumé sa mentalité : après son but du 1-2, au Bosuil, l’attaquant a directement été chercher le ballon dans le but, avant d'harranger ses équipiers et le public pour que les Rouches recollent au score. Avec le succès que l’on connaît. Si l’impact de l’attaquant du Standard sur ses équipiers est mental, il est également chiffré. Une statistique suffit à le prouver : depuis le début de la saison, quand le Gaumais trouve les chemins des filets, le Standard ne perd jamais. CQFD.
Date: 07-10-2019 19:57:38 - Post ID : 321997

Nom : Orlandi16 - 3569 posts a ce jour (81.242.42.230)
Sujet : Luicky
Post : Il aura toujours plus d'impact défensif que Carcela, non?
Date: 07-10-2019 19:45:40 - Post ID : 321996

Nom : luicky - 9 posts a ce jour (107.77.223.32)
Sujet : To Orlandi16
Post : Bonjour, Personnellement je pense qu'Emond ne doit jamais commencer sur le flanc. Il est certes décisif quand il se décale mais c'est justement le décalage qui surprend l'adversaire car à ce moment là, un de nos milieux rapide monopolise l'attention dans l'axe. Et surtout, s'il commence sur le flanc, il aura, selon moi, moins d'impact dans son travail défensif.
Date: 07-10-2019 19:12:50 - Post ID : 321995

Nom : jo - 189 posts a ce jour (109.88.132.250)
Sujet : Stai
Post : Bsr, au sujet des arbitres t de Bruges , quand ce club joue a domicile vous pouvez designer n'importe quel arbitre il n’osera jamais siffler contre ce club . Avec Verhaegue, c'est la mème chose que du temps de VDS a Anderlecht
Date: 07-10-2019 18:26:28 - Post ID : 321994

Nom : Orlandi16 - 3569 posts a ce jour (81.242.42.230)
Sujet : BEAUCOUP
Post : de choses intéressantes sur le guest de ce jour. Je retiens et je partage intellectuellement: 1 Renaud comme flanc. (il n'a jamais été aussi présent dans un match que quand il devait évoluer sur un flanc) 2 Amallah en 6. Et pourquoi pas? Mpoku Bastien et Amallah comme triangle dans le milieu. Cela me plait vachement. Cimirot->> sur le banc. 3 Carcella a besoin d'un défi, cad un gentil coup de pieds au cul et accessoirement un joueur de la trempe d'Edmilson dans l'équipe. 4 Enfin retrouver notre bon vieux 4-4-2. Cela correspond à l'ADN du club.
Date: 07-10-2019 18:11:16 - Post ID : 321993

Nom : sztani - 2557 posts a ce jour (109.88.253.123)
Sujet : ARBITRAGE SUITE
Post : Bien que surprotégé - car wallon - par Marcel Javaux qui l'appelle tendrement "Jonathan"... notre Lardot d'Ouffet a peut-être faussé le match d'hier en refusant un pénalty (au moins) aux Gantois. Le très fair play Jess Thorup ne l'a manifesté que par un sourire narquois, mais je trouve notre Lardot en petite forme ces derniers temps. Plusieurs fautes et excès brugeois n'ont valu qu'un coup de sifflet ou parfois pas à la grande irritation de Louwagie dans la tribune. Aussi, j'espère qu'on ne lui confiera pas la prochain Bruges - Standard pour éviter une récidive punitive.
Date: 07-10-2019 17:56:07 - Post ID : 321992

Nom : sztani - 2557 posts a ce jour (109.88.253.123)
Sujet : to andré
Post : Orlandi16 avec d'autres mots et d'autres arguments dit la même chose que moi. Le débat est très intéressant. A ce sujet, j'imagine que ce que j'appelle "tenaille", tu l'appelles "prise en sandwich" ? C'est la technique prônée par les entraîneurs pour le bloquer. C'est vraiment frappant. Et nos adversaires finiront par ne plus commettre de fautes sur lui, surtout à l'approche des seize mètres.
Date: 07-10-2019 17:48:14 - Post ID : 321991

Nom : Orlandi16 - 3569 posts a ce jour (81.242.42.230)
Sujet : suite et fin
Post : Idéalement il devrait y avoir un autre artiste à ses côtés pour alléger cette sensation de charge émotionnelle qui le pousse trop souvent à surjouer ou même porter la balle trop longtemps. Carcela était top quand Edmilson était sur le terrain. Espérons que Bruno puisse le faire revenir pour la ligne droite en PO 1.
Date: 07-10-2019 17:44:53 - Post ID : 321990

Nom : Orlandi16 - 3569 posts a ce jour (81.242.42.230)
Sujet : suite
Post : Et si Carcela était déjà grillé ou disons si le meilleur de sa carrière est déjà derrière lui? Quel est encore son vrai challenge sportif? Il faudrait un père, un ami proche ou une partenaire qui puisse le pousser à relever un défi. Un soulier d'or, un titre je ne sais pas. Carcela n'est pas un garçon qui va se trouver lui même des ressources pour se surpasser. C'est la raison pour laquelle il évolue au Standard. Nous sommes un équipe qui possède des joueurs intéressants mais avec une série de défaults qui souvent empêchent une accession au sommet du foot. Dans le chef de Carcela c'est un beau gâchis. Je reste persuadé que son expérience malheureuse à Genk lors du math pour le titre a modifié la trajectoire de sa vie professionnel (en mal) et sa vie privé (en bien).
Date: 07-10-2019 17:41:45 - Post ID : 321989

Nom : Orlandi16 - 3569 posts a ce jour (81.242.42.230)
Sujet : Andre
Post : Je suis d’accord sur le fait que Carcela monopolise deux défenseurs et fait de la place à d'autres. Ceci dit, Carcela n’est plus vraiment décisif. Pas assez en rapportant avec ses qualités. Les statistiques sont criantes mais ses essais au but encore plus. Même sur coup franc il ne surprend plus. Je le trouve techniquement moins fort qu’il y a encore deux ans. Ce Carcela n’a plus sa place dans un championnat étranger de valeur. Il est dans la fleur de l’âge. Son talent devrait être au firmament ainsi que son impact sur le jeu du Standard. Et si Carcela n’était tout simplement pas un ailier mais un 10?
Date: 07-10-2019 17:34:43 - Post ID : 321988

Nom : andre - 11509 posts a ce jour (80.201.114.188)
Sujet : TO@Redvador
Post : Absolument. Le 4 4 2 etc…. c'est théorique. Ce n'est pas pour cela que tu es plus offensif. Tu as raison, il y a d'ailleurs une phase très clair ou sur un ballon en profondeur, c'est Carcela qui se trouve à la réception en n° 9 malheureusement pris en sandwich Pour jouer avec Avenatti en soutien du 9 , il faut d'abord qu'il soit totalement au TOP physique pour débuter mais aussi que notre milieu (je pense à Amallah) soit au TOP aussi. On ne peut pas dégarnir notre milieu de terrain tant que ces conditions ne sont pas remplies.
Date: 07-10-2019 17:16:59 - Post ID : 321987

Nom : redvador - 2219 posts a ce jour (178.50.56.25)
Sujet : André 321961
Post : Cette idée de placer Emond sur le flanc droit a été évoquée pendant la préparation par MPH lui-même, arguant qu'il avait le coffre, et qu'il était plus redoutable quand il pouvait se faire oublier et surgir de l'arrière pour concrétiser. Il a dit avoir fait de même avec un certain... Mbaye Leye. Personnellement, je pense aussi qu'actuellement c'est en 9 qu'il est le plus utile. MPH a dû dire cela au moment où il y avait encore la perspective de pouvoir jouer avec Oularé, Avenatti ou lui en pointe. Entre parenthèses, j'ai l'impression qu'on oublie qu'il arrive souvent qu'en cours de match on joue avec deux attaquants (souvent Lestienne, parfois Mehdi). MPH est à mes yeux le meilleur stratège belge, le seul club devant lui est bien plus loin dans son développement et dispose d'un budget largement supérieur...
Date: 07-10-2019 17:06:58 - Post ID : 321986

Nom : jo - 189 posts a ce jour (109.88.136.58)
Sujet : lupin
Post : Bjr,: VAR Vasti fé cor arregi. vous avez tout a fait raison , Et aussi le deuxième but hier était un chef d’œuvre ,félicitations aux trois joueurs dans le coup ,
Date: 07-10-2019 17:06:52 - Post ID : 321985

Nom : LdB - 1284 posts a ce jour (85.201.58.197)
Sujet : To Sztani
Post : Oh ne t'inquiète pas, je l'ai placé pour la blague, je sais très bien que tu ne lui frottais pas la manche! Et nul doute que si l'on se croisait on passerait un bon moment... et pour les points que vous avez énoncés sur Renaud et Avenatti (toi et Rudi, entre autres...), je vous rejoins...
Date: 07-10-2019 17:05:11 - Post ID : 321984